La fatigue, un symptôme à traiter

© Istock

La fatigue est une sensation subjective de malaise et d'aversion pour l'activité, avec objectivement une altération des performances habituelles. La fatigue concerne 5 à 20% de la population générale et constitue 5 à 10% des motifs de consultation en médecine générale.

Publicité

Facteurs prédisposant, précipitant ou perpétuant la fatigue

Certains facteurs prédisposent au symptôme de fatigue : le sexe féminin et un antécédent de fatigue ou de dépression.

D'autres le précipitent comme l'hyperactivité physique, certaines infections, certains troubles psychologiques comme un deuil, un stress social ou un problème professionnel.

Et enfin, certains facteurs perpétuent la fatigue comme l'inactivité physique, les troubles émotionnels, les troubles psychologiques ou le stress, les troubles du sommeil.

Publicité
Publicité

Dans de rares cas, la fatigue révèle une maladie sous-jacente

Dans moins de 10% des cas, on retrouve associée à la fatigue une maladie sous-jacente :

  • causes générales : anémie, infection chronique, maladie auto-immune, cancer ;
  • endocrinopathie : diabète, hypothyroïdie ;
  • troubles du sommeil : syndrome d'apnées du sommeil et autres troubles du sommeil ;
  • pathologies neuromusculaires : myosite (inflammation du tissu musculaire strié), sclérose en plaques ;
  • maladie digestive : hépatopathie (maladie du foie et des voies biliaires) ;
  • maladie cardiovasculaire : insuffisance cardiaque chronique ;
  • maladie respiratoire : insuffisance respiratoire chronique ;
  • rhumatologie : spondylarthrite ankylosante.

La fatigue peut s'observer dans différents troubles psychiatriques comme la dépression, l'anxiété, les attaques de panique, les troubles du comportement alimentaire, etc. Le syndrome de fatigue chronique, à la frontière de la fibromyalgie, représente plus de 2% de la clientèle de médecine générale.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 05 Mars 2003 : 01h00
Mis à jour le Mardi 15 Décembre 2015 : 17h07
Source : Sharpe M. et Wilks D., British Medical Journal, 325 : 480-3, 2002.