Faire le ménage serait bon contre la dépression

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Vendredi 10 Août 2018 : 09h00

Faire le ménage serait excellent pour la santé mentale, selon une étude américaine. La pratique d'une activité physique réduirait ainsi la durée des épisodes dépressifs. 

© Istock
PUB

Faire le ménage, vous trouvez ça ennuyeux ? L'activité serait pourtant excellente pour prévenir les troubles dépressifs. C'est la conclusion d'une étude de chercheurs américains, publiée dans la revue The Lancet Psychiatry, le 8 août 2018.

Les scientifiques ont étudié les cas de plus d'un million de personnes, originaires de tous les Etats-Unis. Entre 2011 et 2015, ces volontaires ont rempli des questionnaires sur leur santé mentale. Ceux-ci devaient déterminer le nombre de jours par mois durant lesquels ils souffraient d'une "mauvaise" santé mentale : épisodes de stress, dépression, problèmes émotionnels...

Les participants devaient également rapporter les activités physiques pratiquées, à partir d'une liste pré-établie. Parmi les 75 options, le vélo, la natation, le jardinage ou encore le ménage étaient référencés. Résultats : 

  • les personnes qui pratiquaient une activité physique ont rapporté 1,49 jour de "mauvaise" santé mentale en moins chaque mois;
  • parmi les personnes qui souffraient de dépression, celles qui pratiquaient une activité physique ont rapporté 3,75 jours de "mauvaise" santé mentale en moins chaque mois.

Une pratique sportive raisonnable

Tous les types d'activité physique ont été associés à une réduction des épisodes de stress, de dépression et de problèmes émotionnels. Parmi les plus bénéfiques, on compte le vélo, la gymnastique ou encore l'aérobique. Les tâches ménagères ont quant à elles été associées à une réduction de près de 10 % du nombre de jours de "mauvaise" santé mentale chaque mois. 

Les auteurs ont également déterminé la durée optimale à consacrer à ces activités : "faire de l'exercice entre 30 et 60 minutes (le pic étant atteint autour de 45 minutes) était associé à la charge de santé mentale la plus faible". A partir de 90 minutes d'affilée, les effets bénéfiques sur la santé sont plus faibles.

Gare toutefois à ne pas abuser du sport ! La pratique d'une activité physique plus de 3 heures en continu a été associée à des effets négatifs sur la santé mentale.

PUB
PUB

Quel sport choisir ? 

En cette période estivale, profitez du beau temps pour pratiquer une activité physique à l'extérieur. A la piscine de l'hôtel, vous pouvez tester l'Aqua Zumba : mélange de danse et de fitness, on enchaîne les pas et les chorégraphies au rythme de musiques latino endiablées. Mais on y ajoute le plaisir de la trempette et les avantages du travail musculaire dans l'eau.

A l'occasion d'une sortie à la mer ou près d'un lac, pourquoi ne pas tenter le Stand up Paddle ? Contrairement au surf, ce nouveau sport venu d'Hawaï ne réclame ni vagues ni vent ! Le principe : debout sur une planche, vous glissez sur l'eau en vous propulsant grâce à une pagaie. La sensation de "marcher" sur l'eau est étonnante et permet de profiter pleinement du paysage.

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Vendredi 10 Août 2018 : 09h00
Source : Association between physical exercise and mental health in 1·2 million individuals in the USA between 2011 and 2015: a cross-sectional study, Sammi R Chekroud, Ralitza Gueorguieva, Amanda B Zheutlin, Martin Paulus and al., The Lancet Psychiatry, 8 août 2018
PUB
PUB
A lire aussi
Bouger pour réduire son risque de cancer du seinPublié le 16/03/2009 - 00h00

Une étude européenne indique que les femmes qui passent le plus de temps à accomplir des tâches domestiques sont celles qui ont le moins de risque de développer un cancer du sein. En réalité, toute forme d'activité physique, le ménage comme les autres, semble bénéfique en termes de...

Plus d'articles