Equilibre alimentaire des seniors
Quand on vieillit, ça n'est pas le moment de se laisser aller. Une bonne alimentation et une activité physique et intellectuelle sont les piliers d'une vieillesse réussie. Équilibre alimentaire et activité sont indispensables pour prévenir ou empêcher de s'aggraver certains processus liés à l'âge tels que l'ostéoporose, l'athérosclérose, certains cancers, et la diminution des défenses immunitaires.
Sommaire

Age et dépenses énergétiques

Les dépenses énergétiques diminuent de façon variable selon chacun. Pour tout le monde, c'est moins 2% par décennies de celles du métabolisme de base (ce qui n'est pas terrible). En fait cette diminution dépend surtout de la sédentarité passive (quand la retraite n'est pas active) ou forcée pour cause de rhumatismes, d'arthrose, etc.

Age et métabolisme

Les besoins en protéines ne sont pas vraiment modifiés avec l'âge. Mais celui-ci diminue la faculté de fabriquer les Omega 3 protecteurs des artères. Le vieillissement entraîne facilement une diminution de la sensation de soif et une modification du métabolisme de l'eau perturbé souvent par des médicaments (diurétiques, laxatifs ou sédatifs). D'où le risque d'une déshydratation permanente qui, même légère, entraîne des désagréments : peau sèche, constipation, infections urinaires et même lithiases (calculs).Le vieillissement risque aussi souvent de constiper pour cause de ralentissement du péristaltisme intestinal, de manque d'eau et de fibres (quand on ne mange pas assez de céréales, de légumes et de fruits), et de la diminution de l'activité physique. La sensibilité au sel se modifie avec l'âge mais ça n'est pas une raison pour plonger dans un régime sans sel toujours inappétent. Le vieillissement entraîne une moins bonne utilisation du calcium. Et quand les apports sont insuffisants, faute de produits laitiers, cela ne peut qu'aggraver l'ostéoporose normale due à l'âge et augmenter les risques de fractures. On observe souvent une carence en fer chez les seniors, due le plus souvent à une insuffisance de viande rouge, parfois difficile à mastiquer. Quant à celle en folates, également fréquente, elle peut se manifester par des troubles importants de la mémoire qui risquent de faire croire à une maladie d'Alzheimer.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :