Equilibre alimentaire des seniors

Quand on vieillit, ça n'est pas le moment de se laisser aller. Une bonne alimentation et une activité physique et intellectuelle sont les piliers d'une vieillesse réussie. Équilibre alimentaire et activité sont indispensables pour prévenir ou empêcher de s'aggraver certains processus liés à l'âge tels que l'ostéoporose, l'athérosclérose, certains cancers, et la diminution des défenses immunitaires.
PUB

Age et activité

Toutes les études démontrent que l'activité physique et intellectuelle sont absolument primordiales et ralentissent les effets du vieillissement. La preuve en est donnée par un nombre impressionnant de grands seniors qui, de 90 à 100 ans, "ne font pas leur âge". La retraite est donc le bon moment d'entamer une activité sportive régulière si on ne l'avait pas avant et, par tous les moyens possible, de faire marcher sa cervelle.

Age, goût et odorat

On observe, à partir de 65 ans, une diminution fréquente de l'appétit (la satiété s'installe souvent plus rapidement), du goût, du fait de la diminution du nombre de bourgeons gustatifs dans la bouche, et de l'odorat : ces altérations de la perception débutent à 20 ans chez l'homme et seulement à 40/50 ans chez la femme.Ces modifications s'installent lentement et insidieusement au fil de l'âge, et plus facilement chez un senior sédentaire et solitaire. Si l'on vit seul(e), il faut partager le plus de repas possible avec des amis.

Guide: 

Publié le 25 Février 2002 | Mis à jour le 07 Juin 2012
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
PUB
PUB

Contenus sponsorisés