Epidémie de gastro-entérite : 4 régions en alerte rouge

Publié le 15 Novembre 2018 par Laurène Levy, journaliste santé
Le virus de la gastro-entérite gagne du terrain en France. Quatre régions ont ainsi dépassé le seuil épidémique, selon le réseau de veille Sentinelles.
PUB
© Adobe Stock

Diarrhées, vomissements, maux de ventre… Alerte à la gastro-entérite sur le territoire français. Dans son bulletin hebdomadaire daté du 14 novembre 2018, le réseau de veille médicale Sentinelles rapporte en effet une activité modérée à forte sur l’Hexagone au cours de la semaine du 5 au 11 novembre 2018 pour les diarrhées aiguës.

Hauts-de-France, Ile-de-France…

A l’échelle nationale, le taux d’incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 154 cas pour 100 000 habitants, juste en dessous du seuil épidémique qui est de 158 cas pour 100 000 habitants. Mais à l’échelle régionale, quatre zones dépassent ce seuil.

PUB

Il s’agit de la région Hauts-de-France avec 251 cas pour 100 000 habitants, de la région Île-de-France avec 242 cas pour 100 000 habitants, de la région Pays de la Loire avec 218 cas pour 100 000 habitants et de la région Grand Est  avec 201 cas pour 100 000 habitants.

PUB

Se protéger du virus de la gastro

Le virus de la gastro-entérite se transmet essentiellement par le toucher. C’est pourquoi la prévention de cette maladie passe avant tout par l’hygiène : pour éviter de l’attraper, lavez-vous régulièrement et consciencieusement les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique. Evitez par ailleurs de vous toucher le visage (bouche, nez, yeux) : vous risqueriez d’y déposer le virus présent sur vos mains.

Dès l’apparition des symptômes (maux de ventre, diarrhées, nausées, vomissements et éventuellement fièvre), hydratez-vous suffisamment pour compenser les pertes hydriques occasionnées par les diarrhées et les vomissements. Pensez donc à boire de l’eau, mais aussi des tisanes ou des bouillons. Ne vous forcez pas à manger et privilégiez les aliments faciles à digérer : yaourts, riz blanc, pâtes, pain blanc, carottes cuites ou encore compotes de fruits.

Gastro : attention aux jeunes enfants

Chez un adulte en bonne santé, la gastro-entérite ne représente pas de danger particulier. Mais elle peut s’avérer mortelle pour les enfants de moins de deux ans s’ils ne sont pas réhydratés à temps. Si l’enfant est déshydraté, un soluté de réhydratation orale lui sera administré. Dans le cas où le jeune malade est trop faible pour boire le soluté ou s’il vomit à chaque fois qu’on lui en donne, une prise en charge aux urgences pédiatriques est indispensable pour éviter la déshydratation sévère.

Source : Bulletin hebdomadaire du réseau Sentinelles du 14 novembre 2018 pour la semaine 45, du 05/11/2018 au 11/11/2018
PUB

A lire aussi

Gastro-entérite : l’épidémie touche désormais six régions

Gastro-entérite : les régions Hauts-de-France, PACA et Grand-Est les plus malades

La gastro-entérite sévit dans trois régions françaises

Gastro-entérite : 3 régions ont dépassé le seuil épidémique

Gastro-entérite : La prévention tous azimuts

L’épidémie de gastro-entérite a démarré

Plus d'articles