Elle a failli perdre un doigt après s'être rongée les ongles

Lauren Nichols, une jeune texane de 18 ans, avait la manie de se ronger les ongles. Cette mauvaise habitude a failli lui faire perdre un doigt.
© Istock

Ecouter l'article :

Se ronger les ongles est une mauvaise habitude qui met à mal votre manucure. Mais pas seulement ! Lauren Nichols met en garde les internautes par le biais d’une vidéo TikTok, elle a failli être amputée d’un doigt à cause de cette vilaine manie. 

Elle pensait avoir un bleu à l’ongle

L’Américaine de 18 ans débute son petit film en prévenant "Mes camarades grignoteurs d’ongles, arrêtez ce que vous faites. J’ai presque dû me faire amputer le bout du doigt parce que je me ronge les ongles". Elle explique ensuite s’être réveillée le 8 janvier dernier avec un point vert au niveau de la cuticule d’un de ses doigts. Dans un premier temps, elle a pensé qu’il s’agissait d’un simple bleu. Toutefois, elle a découvert par la suite qu’il s’agissait d’un panaris.

Un médecin lui a prescrit un antibiotique pour soigner cette infection aiguë du doigt, située la plupart du temps au niveau de l’ongle. Mais le traitement n’a pas enrayé le mal. Deux jours plus tard, son doigt "était encore plus gonflé" et la "partie verte s’était étendue".

En montrant des photos de l’infection aux internautes, elle ajoute dans sa vidéo de mise en garde : "le 11 janvier, la situation s'est nettement aggravée. Comme vous pouvez le voir, c'est beaucoup plus gonflé et beaucoup plus rouge".


Elle a tenté de se soigner seule en regardant YouTube

Elle explique ensuite qu'après avoir regardé des vidéos YouTube, elle a décidé de percer la zone infectée. Mais cette initiative n’a pas du tout eu l’effet escompté. Son état a empiré. Elle est alors allée voir un docteur. Le spécialiste lui a alors annoncé que son panaris nécessitait une opération. 

Lauren Nichols déplore "j'ai presque dû me faire amputer du bout du doigt parce que je me ronge les ongles." Elle a confié à BuzzFeed News "Il [le docteur] m'a dit qu'il devait amputer le bout des doigts des gens parce que l'infection devenait trop grave et que je suis chanceuse d'être venue quand je l'ai fait”.

Cette horrible expérience a convaincu l’étudiante de ne plus se ronger les ongles. Elle a même acheté un fidget cube (un petit cube anti-stress) pour lutter contre la tentation.

Un travail de prévention

Face au drame évité, la jeune femme s’est donnée pour mission d’avertir le grand public que ce geste fait machinalement n’est pas sans danger. "J’ai fait cette vidéo TikTok pour informer les gens que ne pas rogner leurs ongles, car cela peut avoir de sérieuses conséquences". 

Il est clair qu’elle a marqué les esprits. Ce petit film qui n’épargne aucun détail gore, a fait le buzz avec plus 2,3 millions de Likes et près de 22 000 commentaires depuis sa diffusion. 

Le panaris : qu’est-ce que c’est ?

Le panaris est une infection cutanée d’origine bactérienne du doigt et de l’orteil, situé dans 2 cas sur 3 au niveau de l’ongle. Il se forme lorsque des staphylocoques dorés parviennent à pénétrer dans une lésion (petite plaie, microcoupure, ampoule percée...) et infectent l’ongle, les tissus, la pulpe ou le dos d'un doigt. L’infection peut évoluer en différents stades avec la formation d’un abcès rempli de pus.

Les complications sont rares si le panaris est traité rapidement. Toutefois, les malades qui tardent à se soigner, risquent de voir leur mal évoluer en infection à l’os, l’articulation, les tendons ou la matrice de l’ongle et aboutir à une ostéite ou encore une nécrose cutanée. De plus, si l’infection s’étend à la racine de l’ongle, elle peut entraîner à sa déformation définitive. Dans les cas les plus graves, la bactérie peut atteindre le sang et provoquer une septicémie.

Photo d'un panaris au stade collecté, nécessitant une intervention

Photo d'un panaris au stade collecté, nécessitant une intervention

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.