Douleurs, maux de tête, et si c'était une dépression masquée ?

La dépression est une maladie connue. Elle est définie par des critères très stricts. Cependant, notre psychisme n'est pas si simple et ne rentre pas toujours facilement dans des cases. Aussi, il existe des dépressions masquées, c'est-à-dire cachées derrière des signes totalement différents des signes classiques de dépression.
PUB

Dépression masquée : quand le corps exprime la souffrance morale...

Nathalie reste au lit depuis 3 semaines. Elle a extrêmement mal au dos et se sent tellement épuisée que son médecin lui a prescrit un arrêt de travail. Forcément, elle n'a pas le moral et sa position devant un ordinateur au bureau ne l'incite pas à retourner rapidement travailler. Elle doit faire de la kinésithérapie et se traîne difficilement aux séances que son médecin lui a prescrites. En réalité, Nathalie vit un épisode de dépression masquée.

PUB
PUB

Quand une personne est déprimée, son humeur est atteinte.

Mais parfois, comme pour Nathalie, cela se manifeste d'une manière inhabituelle, masquée. Dans ce cas, le corps parle en premier. C'est lui qui exprime la souffrance morale présente. Alors Nathalie souffre de troubles physiques qui ne font pas penser, au début, à une maladie plus psychique.

Quels troubles physiques peut-on observer dans une dépression masquée ?

Il peut s'agir :

  • de maux de tête,
  • de mal de dos,
  • de douleurs dans la poitrine,
  • de troubles digestifs (maux de ventre),
  • de douleurs diverses dans tout le corps,
  • de vertiges…

Bien sûr, des troubles plus classiques de la dépression peuvent être aussi présents, tels que :

  • les troubles du sommeil ou de l'appétit,
  • la fatigue,
  • l'humeur sombre,
  • la difficulté de concentration,
  • le manque d'intérêt pour des tâches habituellement agréables,
  • une diminution du désir sexuel…
Publié le 31 Décembre 2008 | Mis à jour le 15 Octobre 2015
Auteur(s) : Dr Catherine Solano