Mal à la tête : 4 cas qui doivent alerter

Les maux de tête sont monnaie courante. Quand ils ont occasionnels de l'aspirine ou du paracétamol suffisent. Quand ils sont brutaux ou quand ils sont chroniques il devient nécessaire de consulter. En pratique quatre cas de figure sont possibles.

PUB

Qui n'a pas eu mal à la tête ?

Qui n'a jamais pris d'aspirine ou de paracétamol dans ce but ?

Rares sont celles et ceux qui n'ont jamais eu de maux de tête... le phénomène est le plus souvent très banal.

Tant qu'il reste occasionnel et supportable, il n'est pas nécessaire de consulter votre médecin, surtout si l'aspirine ou le paracétamol sont efficaces.

Mais dans quatre autres cas de figure, il faut consulter pour établir un diagnostic et choisir le traitement le plus adapté :

PUB
PUB
  • les maux de têtes violents à début brutal,
  • les douleurs récentes (moins de 3 mois) qui font de plus en plus mal,
  • celles qui font tout le temps mal,
  • celles qui évoluent par crises.

1- Les maux de tête violents à début brutal, comme un "coup de tonnerre"

Quand le mal de tête débute brutalement comme un coup de tonnerre, et que le niveau de la douleur est insupportable, il faut craindre une urgence et se faire emmener à l'hôpital sans attendre, voire ne pas hésiter à appeler le SAMU.

Ce type de douleur évoque en effet une hémorragie méningée ou une rupture d'un anévrisme vasculaire cérébral qu'il faut pouvoir traiter au plus vite à l'hôpital.

Des explorations devront être rapidement faites pour poser le diagnostic et mettre en place le traitement le plus adapté.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Août 2000 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 16 Juin 2017 : 17h29
Source : FMC Hebdo N°79 - 13 juin 2000
La rédaction vous recommande sur Amazon :