Dis-moi ta profession, je te dirai si tu prends des risques pour ta peau

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 06 Octobre 2008 : 02h00
Les réactions cutanées allergiques liées au travail sont nombreuses. Dans 90% des cas, ces dermatoses allergiques professionnelles sont dues à des agents chimiques. Quelles sont les principales professions à risque et quels sont les allergènes responsables ?
PUB

Dermatoses allergiques professionnelles

De 70 à 150 travailleurs sur 100.000 sont touchés par des dermatoses allergiques, principalement des eczémas de contact allergiques. Dès le stade de l'irritation, il est important de dépister de telles affections pour prévenir leur évolution. Le médecin traitant ou le médecin du travail est en première ligne pour le diagnostic et ensuite pour donner les conseils d'éviction de l'allergène en cause. Il faut savoir que le délai d'apparition de l'eczéma de contact allergique est très variable et ne suit aucune règle. Dans les métiers de la coiffure par exemple, les réactions apparaissent souvent très vite, dès l'apprentissage. A l'opposé, dans le BTP, les allergies des macons peuvent apparaître après plusieurs années d'exposition. Gardons toujours à l'esprit que plus l'allergie sera détectée précocement, plus les mesures préventives seront efficaces.

PUB
PUB

Quels sont les allergènes les plus fréquents selon les professions ?

CoiffeursProduits de teinture.Persulfates des décolorations.Nickel des ciseaux et objets métalliques.Personnels de santéCaoutchouc des gants.Antiseptiques et désinfectants à usage hospitalier.Dentistes et personnels dentairesGants.Résines dentaires et adhésifs (acrylates).Antiseptiques et désinfectantsMétiers du bâtiment et travaux publics (plombier, couvreur, carreleur, peintre)Chromates et cobalt des ciments.Caoutchouc des gants et bottes.Peintures.Vernis.Adhésifs (époxy).Métiers de la métallurgie (usinage des métaux)Huiles de coupe (biocides principalement).CollesMétiers de l'alimentation (cuisinier, boulanger)Aliments (légumes, ail, épices).Caoutchouc des gants.Antiseptiques pour le lavage des mains.Désinfectants de surfaceFleuristes et jardiniersPlantes et fleurs.Pesticides.Caoutchouc des gants et des bottes.Agriculteurs, éleveurs, vétérinairesCaoutchouc des gants, bottes, tuyaux, pneus.Pesticides.Végétaux.Médicaments et produits vétérinaires.Aliments pour animaux (éthoxyquine).Conservateurs.Désinfectants et antiseptiques.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 06 Octobre 2008 : 02h00
Source : " Guide de dermato-allergologie professionnelle ", Foussereau ; Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS).
PUB
PUB
A lire aussi
L'eczéma atopique, une affection en haussePublié le 30/07/2001 - 00h00

L'eczéma atopique débute généralement avant l'âge de 2 ans et peut être associé ou encore précéder la survenue d'un asthme, d'une rhinite ou d'une conjonctivite allergique. Parfois, d'autres membres de la famille sont également touchés. L'eczéma est une inflammation de la peau quisurvient par poussées. Les zones touchées sont essentiellement le visage chez le nourrisson et les plis des coudes ou des genoux chez l'enfant. L'eczéma est surtout gênant par les importantes démangeaisons qu'il entraîne. Les substances allergisantes responsables doivent être recherchées...

Eczéma : le point sur les 3 formes existantesPublié le 28/05/2018 - 07h30

Une peau rouge, qui démange et qui tiraille. Ce sont les symptômes de l'eczéma. Mais derrière ce terme générique se cachent trois formes de la maladie, qui ont chacune leurs particularités.

Petite revue pratique sur les allergies alimentairesPublié le 29/04/2011 - 10h28

L’allergie correspond à une réaction exagérée de notre système immunitaire face à un agent (ou allergène) : pollens, acariens, moisissures, poils, et souvent aussi des aliments. La réaction allergique peut se manifester par bien des façons : urticaire, éruption cutanée, nausées,...

Allergies de contact : les bons réflexesPublié le 20/04/2015 - 07h00

Il va falloir ruser pour un chassé-croisé avec les allergènes… À vous d’adopter la bonne stratégie pour limiter l’apparition des symptômes. Le moyen le plus sûr de ne pas déclencher de réaction allergique reste l’éviction. Mais pour éviter le contact avec l’allergèneresponsable de vos maux et de vos démangeaisons qui n’en finissent pas, il faut déjà l’identifier en procédant étape par étape. Un véritable puzzle à reconstituer pour trouver la pièce manquante qui va vous permettre de vous soustraire à l’influence du responsable de ce que l’on...

Plus d'articles