Diététique : comment passer les fêtes sans dommage ?

Il est impossible d'échapper à la "grande bouffe" de fin d'année. Pourquoi d'ailleurs se priverait-on de ces plaisirs amicaux, familiaux et gastronomiques, même si l'on est en bataille avec ses kilos ou son cholestérol ?

Mieux vaut gérer réveillons et déjeuners festifs sans " crise de foie ", "gueule de bois", ni 3 kg en plus.

Les produits " incontournables " ne sont pas si terribles que cela !

PUB

Il est de bon ton de se lamenter au moment de ces traditionnelles fêtes de fin d'année, sur les inévitables excès à commettre ou commis. Pourtant, avec une bonne stratégie, on peut s'en tirer sans dommage.

A partir du 15 décembre et entre Noël et le 31

Mangez le moins gras possible.

Dispensez-vous de ce qui est particulièrement riche en lipides : charcuteries, fromages fermentés, pâtisseries, sauces trop riches en beurre mais aussi en huile, comme la mayonnaise, la rémoulade, etc.

PUB
PUB

Faites vos salades vous-même.

Accommodez vos crudités avec un tout petit peu d'huile, même si elle est d'olive, car elle est aussi grasse que les autres, même si elle est bonne pour les artères.

Si vous n'en avez pas l'habitude, buvez beaucoup d'eau entre et pendant les repas.

Fiesta de Noël au bureau

Autant y participer sans arrière-pensée. Alors, pour avoir la conscience tranquille :

  • avant, buvez beaucoup d'eau ;
  • après, compensez. Potage de légumes, yaourt, pomme et mandarines rétabliront l'équilibre ;
  • et de l'eau, toujours de l'eau !
Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 04 Décembre 2002 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 29 Novembre 2013 : 09h47