Diabète : succès de l’accompagnement personnalisé téléphonique

© Fotolia

L’Assurance Maladie rencontre un véritable succès avec « Sophia », son programme qui concerne 100 000 diabétiques. Coup de chapeau.

PUB

Diabète : un programme de soutien téléphonique pour aider les diabétiques

Les malades atteints du diabète sont confrontés à de multiples contraintes : dosage de la glycémie, prise de médicaments, régimes, exercice physique. Pour les aider à mieux vivre avec leur maladie, l’Assurance Maladie a lancé un programme de soutien téléphonique. Après une expérimentation réussie dans 19 départements, le service sophia a été étendu à l'ensemble du territoire français début 2013.

Ce service s'appuie sur une équipe de 260 infirmiers-conseillers en santé. Concrètement, les conseillers contactent régulièrement les malades qui adhèrent à ce programme gratuit pour leur prodiguer des conseils ou, tout simplement, pour les écouter.

PUB
PUB

« Lors de ces entretiens téléphoniques, les conseillers en santé abordent les sujets qui sont au cœur des préoccupations des patients et utiles pour leur santé : alimentation, activité physique, suivi des examens, complication, facteurs de risque à éviter, tabac, effets indésirables des médicaments. Ils les aident à se fixer des objectifs adaptés à leur situation et leur donnent des conseils pour les atteindre », détaille l’Assurance Maladie.

Sophia offre un accompagnement personnalisé, pour aider les diabétiques à mieux vivre au quotidien avec leur maladie et à prévenir les complications.

Une démarche originale

Les malades atteints du diabète reçoivent aussi des outils, notamment des livrets thématiques élaborés en partenariat avec l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé. C’est une démarche originale dans la mesure où ce n’est pas le malade qui sollicite l’aide. Le malade peut voir sa maladie autrement que comme un handicap qui le place sans cesse dans une situation de demandeur.

Dès la première année d’observation, les résultats se sont avérés positifs : le soutien téléphonique a un impact favorable sur les patients. En effet par rapport aux patients témoins, les adhérents pratiquent plus fréquemment les examens recommandés dans le suivi du diabète. De plus, leur état de santé évolue plus favorablement que celui des patients du groupe de diabétiques n’ayant pas adhéré au programme.

Quand on sait que la France compte 3 millions de diabétiques, on comprend que l’enjeu est majeur.

Pour en savoir plus :

www.ameli-sophia.fr

Publié le 17 Mars 2011 | Mis à jour le 16 Octobre 2015
Auteur(s) : Hopital.fr