Diabète, obésité : réduire les protéines aide à lutter contre le syndrome métabolique

Réduire son apport en protéine serait bénéfique pour la santé. Cela aiderait à contrôler le syndrome métabolique, surnommé également syndrome de la bedaine, selon une recherche présentée dans la revue scientifique Nutriments.
Diabete, obesite : reduire les proteines aide a lutter contre le syndrome metabolique

Prendre du ventre n’est pas uniquement un problème esthétique. Cela affecte aussi la santé, augmentant les risques de maladies cardiovasculaires, d’AVC ou encore de diabète. Pour lutter contre ces complications, une équipe scientifique pluridisciplinaire affiliée avec l’Université de Copenhague, l’université de São Paulo et le National Cancer Institute (INCA) au Brésil assure qu’il faut réduire sa consommation de protéine.

Syndrome métabolique : réduire les protéines permet de réduire le tour de taille

Dans l'étude, 21 volontaires atteints du syndrome métabolique ont été sélectionnés. Ils présentaient ainsi un tour de taille important (supérieur à 94 cm pour les hommes et à 80 cm pour les femmes) et au moins deux anomalies suivantes : une hyperglycémie, un taux de triglycérides élevé, un faible taux de bon cholestérol (HDL), une tension artérielle trop haute. Ils ont été suivis pendant une période de 27 jours au cours de laquelle leur alimentation a été surveillée. 

L'apport calorique quotidien de chaque participant a été calculé en fonction du métabolisme de base (c’est-à-dire leur dépense énergétique au repos). Un groupe a été nourri avec ce que les auteurs appellent un régime occidental standard (50 % de glucides, 20 % de protéines et 30 % de matières grasses) mais avec 25 % de calories en moins. Le second voyait son apport en protéines réduit à 10 %. Tous les volontaires consommaient 4 g de sel par jour

Si les deux diètes ont permis de lutter contre l’excès de graisses abdominales, les personnes ayant mangé moins de protéines ont enregistré des résultats particulièrement intéressants.

"L'étude a montré que la réduction de l'apport en protéines à 0,8 g par kg de poids corporel était suffisante pour obtenir presque les mêmes résultats cliniques que la restriction des calories, mais sans qu'il soit nécessaire de réduire l'apport calorique. Les résultats suggèrent que la restriction en protéines peut être l'une des clés conduisant aux avantages connus de la restriction alimentaire", explique Rafael Ferraz-Bannitz, premier auteur de l'article. Il poursuit "Un régime basé sur la réduction protéique peut donc être une stratégie nutritionnelle plus attrayante et plus facile à suivre pour les personnes atteintes du syndrome métabolique”.

Les chercheurs ont par ailleurs pointé 6 effets bénéfiques sur le corps de la réduction des protéines qui aident par ailleurs à lutter contre les conséquences du syndrome de la bedaine.

Une réduction de la glycémie

1/6
Diabète, obésité : réduire les protéines aide à lutter contre le syndrome métabolique

Les volontaires de l'étude internationale ayant réduit leur consommation de protéines pendant 27 jours ont vu leur glycémie baisser.

La perte de poids

2/6
Diabète, obésité : réduire les protéines aide à lutter contre le syndrome métabolique

Les personnes ayant mangé moins de protéines ont perdu du poids malgré l'absence de réduction des apports caloriques.

Un meilleur contrôle de la tension artérielle

3/6
Diabète, obésité : réduire les protéines aide à lutter contre le syndrome métabolique

Le régime réduisant l'apport protéine entraine une amélioration du contrôle de la tension artérielle, selon les travaux publiés dans la revue Nutriments en 2022.

Une baisse des taux de triglycérides et de cholestérol

4/6
Diabète, obésité : réduire les protéines aide à lutter contre le syndrome métabolique

Les participants affichaient une baisse des taux de triglycérides et de cholestérol après 27 jours d'un apport en protéines réduit.

Un taux de graisse corporelle inférieur

5/6
Diabète, obésité : réduire les protéines aide à lutter contre le syndrome métabolique

Les personnes ayant mangé moins de protéines pendant 27 jours ont vu la quantité de graisse corporelle diminuée, malgré un apport calorique identique.

Une diminution de la circonférence des hanches et de la taille

6/6
Diabète, obésité : réduire les protéines aide à lutter contre le syndrome métabolique

La diète fondée sur un apport protéinique réduit à 10% entraine une diminution de la circonférence des hanches et de la taille, mais sans perte de masse musculaire.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://medicalxpress.com/news/2022-09-protein-restriction-effective-combating-obesity.html
https://www.mdpi.com/2072-6643/14/13/2670