Le diabète nuit à votre cerveau

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 22 Décembre 2014 : 08h00
Mis à jour le Mardi 08 Mars 2016 : 17h29

Le diabète est un facteur de risque bien connu pour les démences, y compris la maladie d’Alzheimer.

On n’avait cependant pas de certitude concernant son impact sur le vieillissement du cerveau… Jusqu’à maintenant.

© Istock
PUB

Le diabète, une influence sur le long terme

Une étude récente montre que le diabète peut influencer négativement les fonctions cognitives.

Commençons par préciser ce que sont les fonctions cognitives – il s’agit d’activités du cerveau qui nous permettent, en résumé, de penser :

  • nous concentrer,
  • réfléchir,
  • nous souvenir,
  • apprendre de nouvelles choses,
  • percevoir notre environnement,
  • communiquer…

Tout cela, ce sont des fonctions cognitives.

Et le diabète les menace : pour les personnes qui en souffrent, le déclin cognitif est plus élevé de 19% par rapport aux non-diabétiques. Pour donner une idée plus précise, l’un des auteurs de l’étude a indiqué qu’on pouvait estimer qu’une personne diabétique de 60 ans aurait le même niveau cognitif qu’une personne de 65 ans, mais sans diabète…

PUB
PUB

Comment protéger son cerveau en cas de diabète ?

Cette étude apporte une leçon importante pour tous les patients. Elle montre en effet que la glycémie, le taux de sucre dans le sang, influence le fonctionnement du cerveau. Ainsi les personnes en prédiabète, c’est-à-dire celles dont la glycémie est supérieure aux normes, mais tout de même pas assez élevée pour diagnostiquer la maladie, ont des fonctions cognitives légèrement diminuées. Et les personnes dont le diabète est bien contrôlé avaient de meilleurs résultats que celles dont les taux de sucre restaient trop élevés malgré le traitement (diabète mal équilibré). Par ailleurs, plus le diabète dure longtemps, plus le cerveau trinque.

Conclusion : le diabète est mauvais pour le cerveau, mais il est tout à fait possible de limiter son influence.

C’est pourquoi il est capital que toutes les personnes diabétiques et même celles qui sont simplement à risque de diabète trouvent l’aide qu’il leur faut pour maîtriser le taux de sucre dans le sang. Ceci repose sur trois piliers :

  • alimentation adaptée,
  • activité physique régulière,
  • traitement médicamenteux si nécessaire.

Il existe aujourd’hui des programmes de soutien aux personnes diabétiques qui sont très efficaces. Si vous êtes concerné(e) par le diabète, consultez votre médecin traitant !

Encore faut-il se savoir diabétique !

Le diabète évoluant longtemps silencieusement, on retiendra également qu'il est très important de se faire dépister en faisant mesurer régulièrement sa glycémie.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 22 Décembre 2014 : 08h00
Mis à jour le Mardi 08 Mars 2016 : 17h29
Source : Rawlings, AM. Et al., Ann Intern Med. 2014 Dec 2;161(11):785-93. doi: 10.7326/M14-0737.
PUB
PUB
A lire aussi
Le diabète expliqué en vidéoPublié le 19/08/2010 - 14h57

Pendant la digestion, la plupart des aliments que nous mangeons sont transformés en glucose, couramment dénommé glycémie. Le glucose circule dans le sang et sert d'aliment pour les cellules du corps. Mais les cellules ne peuvent pas absorber le glucose tout seul. Il faut tout d'abord qu'une...

DiabètePublié le 06/09/2001 - 00h00

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par une défaillance du processus d'utilisation du sucre. Le trouble est lié à l'insuline, hormone sécrétée par le pancréas (glande du tube digestif), dont la fonction est de permettre l'entrée, l'utilisation et l'entreposage du glucose...

8 conseils pour garder une bonne mémoirePublié le 02/02/2016 - 13h40

Doper sa mémoire pour éviter qu’elle ne joue des tours et retarder la maladie d’Alzheimer ? C’est possible. De nombreuses études scientifiques montrent que s’il y a des facteurs sur lesquels il est impossible de jouer comme la génétique, d’autres sont modifiables comme l’hygiène...

Plus d'articles