Diabète et complication rénale : surveiller la créatinine

© Istock
Une créatinémie élevée peut traduire une des complications possibles du diabète de type 2, notamment au niveau des reins. C’est la raison pour laquelle surveiller régulièrement son taux de créatine est essentiel afin de limiter au maximum l’évolution des néphropathies.
Publicité

Qu’est-ce que la créatinine ?

La créatine est une protéine synthétisée par le foie, nécessaire à la production d’énergie au niveau des muscles. La créatinine est quant à elle issue de la dégradation de la créatine. Ce composé est transporté dans le sang, filtré par les reins pour être ensuite éliminé par voie urinaire. Une augmentation de la créatinine dans le sang traduit donc un défaut d’élimination et, par conséquent, une défaillance rénale. Elle peut donc se doser par prise de sang ou par une analyse d’urine. Son taux traduit également la quantité de masse musculaire.

Publicité
Publicité

Créatinémie élevée et complication du diabète de type 2

Avec une évolution silencieuse, le diabète de type 2 peut engendrer des complications sérieuses sur le long terme. En effet, une concentration excessive de sucre dans le sang provoque des lésions au niveau des vaisseaux sanguins et notamment au niveau des reins qui perdent leur capacité à filtrer. Les déchets de l’organisme s’accumulent dans le sang et peuvent engendrer d’autres complications. C’est pourquoi un taux anormal de créatinine peut faire suspecter une complication du diabète. Une créatinémie normale se situe entre 6 et 12 mg/l de sang pour un homme et entre 4 et 10 mg/l pour une femme.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 23 Juillet 2018 : 10h02