Diabète de type 1 ou de type 2 : mêmes symptômes ?

Publié le 05 Janvier 2019 par La Rédaction E-Santé
Le diabète est une maladie chronique qui se présente sous deux formes majeures : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Ces deux versions du diabète sont liées à un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie), mais leur gravité et leurs conséquences ne sont pas du tout les mêmes. Les symptômes du diabète sont-ils identiques dans ces deux situations pourtant bien distinctes ?
PUB
© Istock

Mécanisme du diabète de type 1

Le diabète est une maladie chronique dont la principale caractéristique est la présence excessive de sucre dans le sang. On estime qu’une personne est diabétique lorsque sa glycémie à jeun atteint à deux reprises 1,26 g/l. Pour bien comprendre le phénomène du diabète, il faut savoir que le pancréas est un organe important qui fabrique l’insuline, une hormone chargée de réguler la glycémie en la maintenant à une valeur moyenne de 1 g/l. C’est une hormone dite hypoglycémiante qui permet à l’organisme de capter le sucre présent dans le sang et de le convertir en énergie ou de le stocker dans le foie ou les cellules graisseuses. C’est l’absence de sécrétion de cette insuline au niveau du pancréas, en raison de la destruction de ses cellules, qui est en cause dans le diabète de type 1, puisque cela entraîne une hyperglycémie chronique. Cette pathologie apparaît surtout chez les enfants, les adolescents ou les jeunes adultes et elle est beaucoup moins répandue que le diabète de type 2 (6 % des cas de diabète).

PUB

Mécanisme du diabète de type 2

Le diabète de type 2 représente environ 92 % des cas de diabète. Il s’agit donc de la forme la plus fréquente, sachant qu’il existe également d’autres formes de diabète : le diabète gestationnel (qui concerne les femmes enceintes et qui ne dure que le temps de la grossesse) et des diabètes d’origine génétique, plus rares encore. Le diabète de type 2 fait généralement son apparition chez les adultes, notamment chez les personnes obèses, et il évolue par stades. Dans un premier temps, les cellules deviennent insulinorésistantes, de sorte que l’insuline n’est plus suffisamment efficace pour que le sucre soit capté par l’organisme. L’hyperglycémie qui en résulte amène le pancréas à produire davantage d’insuline. A terme, au bout d’une quinzaine d’années, le pancréas devient incapable de produire suffisamment d’insuline. On parle alors d’insulinodéficience.

PUB

Les symptômes du diabète

En France, plus de 3,3 millions de personnes sont traitées pour un diabète, ce qui représente 5 % de la population. Le diabète de type 1 apparaît brutalement, sous la forme d’une augmentation du nombre de mictions avec des urines abondantes, une augmentation de la soif et une perte de poids malgré une faim plus importante, une grande fatigue et des troubles de la vue. Le diabète de type 2 est souvent asymptomatique pendant de longues années, mais au fur et à mesure qu’il évolue, il entraîne des symptômes similaires au diabète de type 1. La principale différence est donc que les symptômes s’installent de façon progressive. On retrouve aussi des troubles cutanés (peau sèche, fragile, qui démange), des difficultés à cicatriser et les muqueuses vont devenir plus sensibles aux infections. Plus le diabète évolue, plus les symptômes seront divers et les risques de complications importants.

Source : Qu'est-ce que le diabète ? Ameli.fr, 9 octobre 2018
Symptômes et diagnostic du diabète. Ameli.fr, 9 octobre 2018
Le diabète en France en 2016 : état des lieux, Santé Publique France, 12 novembre 2018
Diabète de type 2, Vidal.fr, 7 février 2018