Diabète : comment prendre l'avion avec de l'insuline en poche ?

Si vous devez prendre l'avion, sachez que tous les produits liquides sont désormais interdits en cabine. Vous devez donc impérativement les placer dans votre valise, en soute, sinon, ils vous seront confisqués au contrôle de sécurité. Qu'en est-il des médicaments et plus particulièrement pour les diabétiques traités par insuline ?
PUB

Un diabétique peut-il emporter dans son bagage à main son traitement par insuline ?

Il est légèrement excessif de dire que tous les produits liquides, en aérosols, gels ou pâtes sont interdits (eau minérale, boissons, compotes, soupes, parfums, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, dentifrices, savon liquide, mascara, gloss, déodorants, etc.). En effet, si les flacons et tubes ont une contenance inférieure ou égale à 100 ml, vous pouvez les emporter avec vous en cabine, à condition également qu'ils tiennent tous dans un sachet transparent (type sachet congélation) de 20 cm sur 20 cm.

Mais alors qu'en est-il des personnes ayant besoin de voyager avec des médicaments liquides comme c'est le cas des diabétiques nécessitant des injections d'insuline ? Il existe des exceptions, à condition de respecter certaines consignes. Pour faciliter le voyage des diabétiques, l'Association francaise des diabétiques (AFD) en partenariat avec la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a publié un livret de conseils pratiques à leur intention.

PUB
PUB

Dérogation pour les diabétiques

Une personne diabétique insulinodépendante doit pouvoir présenter aux agents de la sûreté lors du contrôle son ordonnance en cours de validité et à son nom. Celle-ci doit préciser tous les éléments nécessaires au traitement : aiguilles, flacon d'insuline, stylo-injecteur, lecteur...

Elle peut emporter dans son bagage à main la quantité de produit pour la durée totale du voyage, comprenant le vol aller, le séjour sur place et le vol retour.

Comme il est toujours recommandé aux diabétiques de prévoir un peu plus de médicaments que nécessaire au cas où (accident, vol de sac), le surplus doit prendre place dans la valise en soute, où le risque de dénaturation par le gel est négligeable, la température ne descendant quasiment jamais en-dessous de 4°C. Par précaution, enveloppez l'insuline dans un sac isotherme, qui protège également du froid excessif.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 08 Août 2008 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 06 Août 2015 : 11h58
Source : Communiqué de presse de l'Association française des diabétiques (AFD), juillet 2008.