Pompes à insuline : de plus grands bénéfices pour les diabétiques

Les pompes à insuline sont de petits appareils capables de perfuser en continu des quantités régulières d'insuline. Plusieurs études montrent qu'elles améliorent le contrôle de la glycémie des malades, tout en diminuant les quantités d'insuline quotidiennes nécessaires. Elles sont toutefois réservées à certains malades, les injections optimisées restant le mode de traitement de référence.
PUB

Le diabète de type 1, ou diabète insulino-dépendant, est une maladie au cours de laquelle les cellules bêta du pancréas qui sécrètent l'insuline sont détruites. En absence d'insuline, hormone qui permet au sucre (glucose) circulant dans le sang de pénétrer dans les cellules et de les nourrir, le taux de glucose sanguin reste anormalement élevé tandis que les organes souffrent de malnutrition. Ces diabétiques sont donc contraints de prendre de l'insuline tout au long de leur vie, la plupart du temps sous forme d'injections.

Lorsque tout fonctionne bien, les apports de sucre par l'alimentation ont lieu par à-coup, à l'occasion des repas. Or nos tissus ont besoin d'être alimentés en permanence et de façon régulière. C'est pourquoi, le foie se charge de stocker le sucre après les repas, puis il en distille des quantités régulières entre les repas, en tenant compte des besoins de l'organisme. Lorsque l'insuline est administrée depuis l'extérieur et non plus sécrétée par l'organisme, les deux processus, relargage du glucose par le foie et sécrétion d'insuline ne sont plus synchronisés. On essaie donc d'étaler au mieux les différentes injections d'insuline au cours de la journée de façon à ce que les concentrations de glucose dans le sang ne subissent pas de trop grandes variations.

PUB
PUB

Récemment sont apparues les pompes à insuline. Elles se présentent sous la forme d'un boîtier contenant un réservoir à insuline lui permettant de distribuer de façon automatique et continue de petites doses d'insuline. Le produit est injecté grâce à une perfusion sous-cutanée. Ce dispositif léger se porte facilement dans la vie quotidienne et permet aux diabétiques une vie presque « normale ».

Des études comparatives ont montré que les pompes à insuline obtenaient de meilleurs résultats que les injections multiples, même lorsque celles-ci sont optimisées en fonction du patient. Les médecins ont en effet observé un meilleur contrôle de la glycémie (taux de sucre dans le sang) avec le dispositif à pompe. De plus, la consommation quotidienne d'insuline s'est avérée moindre.

Une diminution, même faible de l'amplitude des variations de la concentration en glucose sanguin réduit les risques de complications vasculaires et de rétinopathie (atteinte de la rétine) liées au diabète. Mais selon John Pickup, chercheur au Guy's Hospital de Londres, l'emploi des pompes à insuline n'est pas nécessaire pour tous les diabétiques. Il doit être réservé aux patients susceptibles de faire des hypoglycémies imprévisibles ou à ceux qui ont tendance à voir leur glycémie augmenter en soirée malgré les injections optimisées.

Publié le 30 Avril 2002
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Conrad S.
Voir + de sources
C. et coll. Journal of Pediatry 2002 ; 140 : 235-240. Pickup J. British Medical Journal 2002; vol. 324: 705-708.