Les dents, victimes collatérales de certaines maladies

Il n'y a pas que les caries qui attaquent les dents. Certaines maladies en rapport avec l'alimentation peuvent aussi avoir des répercussions négatives sur la santé de nos dents. Ce sont d'ailleurs des affections dont la fréquence augmente dans nos pays développés.
PUB

Certains troubles du comportement alimentaire peuvent avoir des conséquences buccodentaires néfastes. Il s'agit principalement d'une alimentation trop acide, de l'anorexie et des troubles digestifs de type reflux gastro-oesophagien. Les problèmes dentaires engendrés par ces troubles alimentaires sont tous liés à la présence d'acides entrant en contact fréquent avec les dents. Ces acides peuvent provenir de l'alimentation elle-même ou bien de l'estomac (acides gastriques).

PUB
PUB

Une alimentation trop acide détruit l'émail des dents

Certaines personnes adoptent une alimentation très acide. C'est le cas par exemple de celles qui abusent des sodas ou des jus de fruits, mais aussi des végétariens qui tendent à consommer très régulièrement des légumes et des crudités en vinaigrette. Or lorsque ces acides alimentaires sont fréquemment en contact avec les dents, ils finissent par dissoudre l'émail. Les lésions se traduisent classiquement par des dents dont les angles sont peu marqués et irréguliers.

Les troubles digestifs agressent les dents

Lorsque les troubles digestifs sont associés à des régurgitations, les dents entrent en contact avec les remontées gastriques acides. De tels acides, fabriqués par l'estomac dans le cadre de la digestion, sont très agressifs et risquent d'endommager les dents en provoquant des lésions, des pertes de substances dentaires. C'est le cas notamment des personnes qui souffrent de reflux gastro-oesophagien, une maladie qui se caractérise par des reflux de l'estomac vers l'Œsophage, en raison d'un sphincter gastro-oesophagien défaillant.

Publié le 21 Juillet 2008
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : 34e Entretiens de Garancière, communiqué de presse du 4 juillet 2008.