A bonnes dents bon coeur

Pour la première fois, une équipe de chercheurs démontre une relation entre la perte de dents et les maladies cardiaques. Les hommes qui ont moins de 25 dents, ont un risque d'accident vasculaire cérébral augmenté de 57%.
Publicité

Les personnes souffrant d'une affection parodontale, c'est-à-dire d'une atteinte des gencives et de l'os maxillaire avec risque de déchaussement des dents, ont un risque accru d'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) et d'infarctus du myocarde d'origine ischémique (par obstruction d'une artère irriguant le cœur).

Perdre une dent : un signe du cœur ?

Cette constatation a été réalisée à partir d'une cohorte très importante, plus de 41.000 sujets, composée exclusivement d'hommes, tous des professionnels de santé (dentistes, vétérinaires, pharmaciens, ostéopathes…), âgés de 40 à 75 ans lors de leur entrée dans cette étude. Durant 12 années, les participants ont rempli tous les deux ans un questionnaire sur leur comportement en termes de santé et la survenue d'éventuels problèmes, cardiovasculaires ou autres.Au final, il s'avère que les hommes ayant moins de 25 dents, contre 32 chez un adulte en bonne santé, ont un risque d'AVC supérieur de 57%. Ce risque augmente de 74% chez ceux qui ont entre 11 et 16 dents et de 66% avec moins de 10 dents.

Publicité
Publicité

Cet impact de la perte de dents sur le cœur prendrait cependant plusieurs années et toucherait particulièrement les personnes ayant perdu des dents relativement jeunes. Par ailleurs, cette association serait plus prononcée chez les non-fumeurs, comparés aux fumeurs, mais le lien entre le tabac et ce phénomène n'a pas encore été élucidé. Ce qui ne signifie absolument pas que fumer apporte une protection contre le risque d'AVC.

Il est encore trop tôt pour formuler des conclusions, mais ce lien entre le risque d'AVC et la maladie parodontale, est une nouvelle preuve du rôle joué par les infections dans la maladie cardiaque.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 08 Janvier 2003 : 01h00
Source : Kaumudi J. Joshipura et coll., Stroke, édition en ligne accélérée, 12 décembre 2002.