Crise d'asthme nocturne : c'est la mélatonine !

Les variations quotidiennes de mélatonine, hormone régulatrice du rythme circadien, seraient responsables, au moins en partie, des crises d'asthme nocturne.
PUB

Plusieurs données sont à la source de cette étude :

  • La mélatonine est une hormone impliquée dans la régulation de notre rythme veille/sommeil.
  • Des essais chez l'animal montrent que la mélatonine induit des réactions inflammatoires des voies aériennes.
  • Chez l'homme, l'inflammation des bronches contribue à aggraver l'asthme nocturne.

Plusieurs données sont à la source de cette étude :

PUB
PUB

Les auteurs de cette analyse ont recruté 20 patients asthmatiques (7 asthmatiques nocturnes et 13 asthmatiques non nocturnes) et 11 sujets témoins ne souffrant pas d'asthme. Les taux de mélatonine ont été mesurés toutes les deux heures pendant 24 heures. Parallèlement, l'évolution et la fréquence des crises d'asthme nocturne ont été suivies. Les crises correspondent bien à une élévation nocturne du taux de mélatonine. Les propriétés pro-inflammatoires de la mélatonine étant connues, ce résultat est tout à fait cohérent.

Implications

Sachant que les corticoïdes utilisés dans le traitement de l'asthme altèrent le rythme de sécrétion de mélatonine, la prise de ces médicaments pourrait être révisée de telle sorte que leur administration adéquate et en temps opportun contribue à améliorer l'asthme nocturne.La mélatonine, employée parfois comme somnifère en automédication et pour lutter contre le décalage horaire, pourrait être néfaste chez le patient asthmatique. Il est donc important de le savoir.

Publié le 11 Février 2004
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Sutherland E.
Voir + de sources
R., J. All.Clin. Immunol., 112 : 513-517, 2003.