Cracher du sang : hémoptysie et cancer du poumon

© Istock

Les hémoptysies, c’est-à-dire le fait de cracher du sang, constituent un signe clinique qui ne doit pas être pris à la légère. En effet, une hémoptysie peut être un symptôme de cancer du poumon, a fortiori si elle est associée à d’autres troubles tels que des difficultés à respirer, par exemple. Toutefois, ce symptôme peut aussi être retrouvé dans les hémoptysies ayant des origines cardiovasculaires, d’où l’intérêt des examens complémentaires.

PUB

 

Causes bronchiques pouvant expliquer le fait de cracher du sang

 

Le fait de cracher du sang (hémoptysie) peut être révélateur d’un ensemble de pathologies très diverses. Mais avant même de s’intéresser aux causes, il faut s’assurer qu’il s’agit bien d’une hémoptysie (le diagnostic doit être soigneux et précis) et être capable d’intervenir en urgence en cas de saignement abondant (car le pronostic vital peut être engagé). Il est ensuite indispensable de rechercher la cause et il faut pour cela recourir à des examens complémentaires, notamment la radiographie thoracique, la fibroscopie bronchique et le scanner. Parmi les causes graves d’hémoptysie se trouve le cancer bronchopulmonaire, qui est souvent la première cause évoquée. Mais les hémoptysies peuvent aussi avoir pour origine une tuberculose (il s’agissait autrefois de la première cause de crachats de sang), une dilatation des bronches (bronchectasie), une bronchite aiguë, ou encore une pneumopathie infectieuse telle qu’une aspergillose.

PUB
PUB

 

L’hémoptysie, un symptôme de cancer du poumon

 

Une hémoptysie est un symptôme révélateur de cancer du poumon dans environ 30 % des cas. C’est surtout vrai lorsque l’hémoptysie s’accompagne de facteurs de risques tels que le tabac, et si les examens complémentaires donnent à voir une opacité anormale. Le diagnostic de cancer sera ensuite objectivé à l’aide de la fibroscopie et d’un prélèvement. Il est quoi qu’il en soit indispensable de mettre rapidement en place une prise en charge adaptée. Toutefois, certaines hémoptysies peuvent être aggravées par les traitements chimiothérapiques ou radiothérapeutiques mis en œuvre pour lutter contre le cancer.

 

Les autres causes expliquant le fait de cracher du sang

 

D’autres causes que celles ayant pour origine une affection des bronches peuvent expliquer le fait de cracher du sang. En effet, les hémoptysies peuvent être dues à des troubles cardiovasculaires, en particulier si elles s’associent à des symptômes tels que des difficultés à respirer, notamment à l’effort. Ce symptôme est fréquent en cas de troubles cardiaques et plus particulièrement de rétrécissement mitral (diminution du calibre de l'orifice permettant le passage du sang depuis l'oreillette gauche du cœur vers le ventricule gauche). Il existe aussi des causes pulmonaires, des hémoptysies pouvant s’observer en cas d'œdème aigu pulmonaire (souvent associé à des palpitations dans ce cas) ou d’embolie pulmonaire, avec des crachats de sang noirâtre assez caractéristiques. Par ailleurs, les hémoptysies peuvent également avoir pour origine des causes iatrogènes (dues à des traitements anticoagulants) ou encore traumatiques. Par exemple, suite à un choc thoracique ayant entraîné une lésion pulmonaire, des crachats sanglants peuvent être retrouvés.

 

Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 06 Novembre 2018 : 09h32
La rédaction vous recommande sur Amazon :