Coronavirus : quels sont les symptômes chez le bébé ?

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, le SARS CoV-2 touche peu les enfants. Toutefois, les morts récentes d’un bébé 6 semaines et un autre de 9 mois aux USA rappellent que les tout-petits ne sont pas invulnérables face au nouveau coronavirus. Quels sont les symptômes à surveiller chez le bébé ?
Coronavirus : quels sont les symptomes chez le bebe ?

Drame aux USA. Alors que le nouveau coronavirus se propage rapidement dans le pays d’Amérique du Nord, deux bébés ont été emportés par la maladie qui semblait épargner les enfants.

Un bébé de 6 semaines : plus jeune victime du coronavirus

Le nourrisson de 6 semaines est décédé du coronavirus SARS CoV-2 dans le Connecticut. L’information a été rapportée le 1er avril par l’établissement où il était hospitalisé depuis quelques jours. Transporté inconscient aux urgences quelques jours plus tôt, il n’a pu être ranimé.

Le gouvernement de l’État américain Ned Lamont a expliqué via son compte Twitter “Les tests ont confirmé hier soir que le nouveau-né était positif au COVID-19. C'est absolument déchirant. Nous pensons que c'est l'une des plus jeunes vies perdues en raison de complications liées à COVID-19”.  Il conclut sa série de tweets en rappelant “Cela souligne également l'importance de rester à la maison et de limiter l'exposition aux autres. Votre vie et la vie des autres pourraient en dépendre littéralement. Nos prières accompagnent la famille en cette période difficile”. 

Le week-end précédent à Chicago, un autre bébé américain de 9 mois avait aussi succombé à la maladie apparue en Chine. Aucune information n’a été transmise sur les antécédents de santé de ces très jeunes victimes.

"Ce sont des cas rares. Les jeunes sont peu touchés par la COVID-19. Toutefois, les études publiées récents montrent que les enfants de moins d'un an sont relativement plus à risque d'avoir des formes sévères", explique le Dr Arnault Pfersdorff, pédiatre.

Il est donc important de surveiller et agir rapidement si les bébés ont les symptômes de la COVID19 présenter dans notre diaporama

Des cas de contaminations chez le bébé, mais pas de décès auparavant 

En Chine, épicentre de la maladie, les médecins avaient remarqué que la maladie affectait peu les jeunes. Seulement quelques cas de contamination de nourrissons, guéris par la suite, ont été rapportés. 

Toutefois, une des plus larges études réalisées à ce jour auprès de malades de moins de 18 ans affectés par la COVID-19 révélait que les jeunes patients pouvaient aussi être fortement atteints. Près 6% des participants avaient développé en effet une forme sévère de la COVID-19. Plus de 60% de ces cas inquiétants avaient moins de 5 ans, et 40% d'entre eux avaient, en plus, moins de 12 mois.

Une autre recherche réalisée sur 3 665 personnes de tout âge en Chine continentale et publiée dans The Lancet Infectious Diseases, estime que le taux de mortalité de la COVID-19 moyen ne serait pas de 1,38%, mais de 0,66%. Toutefois, ce dernier varie beaucoup également en fonction de l’âge des malades. 

Malgré les morts récentes de très jeunes patients, le risque de décès chez les 0 à 9 ans serait de 0,0016% contre 7,8% pour les personnes de 80 ans.

Coronavirus SARS CoV-2 : la plus jeune victime française avait 16 ans

En France, aucun décès de bébé n’a été rapporté jusqu’à ce début avril. La plus jeune victime du nouveau coronavirus avait 16 ans. Elle s'appelait Julie et vivait dans l’Essonne.

Si début mars, elle ne souffrait que d’une toux, son état s’est très rapidement dégradé. Elle a été hospitalisée. La COVID-19 a été confirmée au troisième test. Finalement intubé, le 24 mars, elle est décédée dans la nuit.


Coronavirus : les gestes barrières à respecter

Coronavirus : les gestes barrières à respecter

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Dr Arnault Pfersdorff, pédiatre et auteur de Bébé Premier mode d'emploi  ainsi que Mon enfant n'est pas propre aux Éditions Hachette.