Coronavirus : il ne faut surtout pas désinfecter votre chien ou votre chat

Face au nombre croissant de brûlures et comas observés chez les chats et les chiens pendant le confinement, les vétérinaires mettent en garde : malgré l’épidémie de COVID-19, il ne faut pas désinfecter son animal de compagnie avec des produits corrosifs. C’est dangereux pour sa santé !
© Istock

Ecouter l'article :

Une des rares sorties autorisées lors du confinement est la promenade de son chien. Toutefois, les vétérinaires mettent en garde les propriétaires : ils ne doivent pas désinfecter les pattes de leur animal à la fin de la balade. 

Désinfection du coronavirus : des risques de brûlures et intoxications

De peur de voir le nouveau coronavirus entrer chez eux, certains propriétaires nettoient les pattes de leurs chiens avec de la javel, du gel hydroalcoolique ou tout autre désinfectant. C’est une très mauvaise idée! 

Le docteur Jarek Szczepaniak, docteur aux urgences vétérinaires de Toulouse a expliqué à RTL "il faut savoir que cela peut être extrêmement problématique pour le chien, soit parce que cela lui brûle la peau, soit parce qu'après, en se léchant, il peut se brûler la bouche, la langue, les babines, etc... Que vous soyez obligés ensuite d'aller chez le vétérinaire en urgence pour ce genre de choses, ce serait quand même un comble !".

Les chats qui sortent le plus souvent seuls et sans contrainte, ne sont pas épargnés par cette chasse au Coronavirus SARS CoV 2. Certains maîtres tentent de les laver au gel hydroalcoolique par exemple. Or, outre les brûlures, ils ont aussi un risque plus important de faire un coma éthylique en raison de leur petite taille. 

Lavage au savon uniquement

Les vétérinaires rappellent qu'il est inutile de nettoyer son chien ou son chat au retour d'une promenade. 

Toutefois, comme l’indique la clinique vétérinaire Vet Alp Leman sur sa page Facebook pour les propriétaires les plus anxieux : "si vous voulez quand même lui laver les pattes utiliser de l’eau, du savon adapté et rincez abondamment".


Pas de cas de transmissions animaux domestiques - hommes

Compte tenu des données actuelles, il est peu probable que les animaux domestiques soient un vecteur de la COVID 19. L'Académie nationale de médecine assure "à ce jour, il n’y a pas de démonstration scientifique sur le risque de contamination de l’Homme par le virus à partir des animaux domestiques, ni sur le risque de contamination avec réplication et forte excrétion virale d’un animal domestique à partir d’un malade ayant le Covid-19". 

Toutefois, elle reconnaît "Ces risques ne peuvent toutefois pas être écartés pour les raisons suivantes. Le virus responsable du Covid-19 est proche du SARS-CoV qui avait été responsable de l’épidémie de Sras de 2003. Le Sars-CoV a pu être isolé chez plusieurs espèces animales dont le chien viverrin, les chats ou infecter expérimentalement des furets et des rongeurs (cobayes et hamsters), le plus souvent sans signes cliniques".

Par ailleurs, deux chiens dont le propriétaire avait la COVID 19 avaient été testés positifs au SARS Cov2. Toutefois, ils n’ont jamais présenté de signes de la maladie et aucune trace du virus n’avait été trouvé dans leurs déjections. Le cas isolé d'un chat positif après un contact rapproché entre l’animal et l’homme (infecté)" a aussi été observé à Liège (Belgique)

L’organisation française précise : "le Covid-19 peut se transmettre aux chiens à partir du propriétaire contaminé. Rien n’indique en revanche, pour le moment, que les chiens peuvent à leur tour contaminer, par des aérosols ou la salive, des personnes non infectées". 

L'Académie nationale de médecine conseille pendant cette période d’épidémie :

  • il importe de se laver fréquemment les mains lorsque l'on s'occupe de l'animal (litière, promenade, alimentation, etc.), surtout s'il a été caressé, et il ne faut pas le laisser lécher le visage ;
  • séparer le propriétaire ayant le Covid-19 de son animal de compagnie pendant la période où le malade peut être excréteur du virus. Autant que possible, il faudrait instaurer une quarantaine permettant de limiter tout contact rapproché de l'animal avec les autres membres de la famille (animal dans la chambre, par exemple). 

L'instance ajoute que ces recommandations ne doivent pas faire oublier “tout particulièrement en période de confinement, l’animal de compagnie est bien plus un ami qu’un danger”.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Coronavirus : pourquoi il ne faut surtout pas désinfecter les pattes de votre chien, RTL, 25 mars 2020
Coronavirus : "ne javellisez pas votre animal" implore une vétérinaire de Haute-Savoie, France-Bleu Haute-Savoie, 30 mars 2020
Animaux de compagnie et COVID-19 : Communiqué de presse de l'Académie nationale de médecine du 24 mars 2020
La rédaction vous recommande sur Amazon :