Coronavirus : il criait au complot, puis finit par attraper le Covid-19

Un Américain qui était persuadé que le Coronavirus était une “fausse crise”, appelle maintenant les internautes à la prudence. Ce dernier a, lui aussi, été contaminé.
© Adobe Stock
Sommaire

Lorsque l’épidémie de COVID-19 est arrivée outre-Atlantique, le nombre de cas et décès en Chine ainsi qu'en Europe était déjà colossal. Pourtant, de nombreux Américains ne percevaient pas la dangerosité de cette nouvelle maladie. Pour beaucoup, il s’agit d’un canular. Ils insinuent que   les autorités se montrent trop alarmistes. Brian Hitchens, un habitant de Floride, faisait partie de ces sceptiques et l’a fait savoir sur Facebook. Mais durement touché par le coronavirus, il appelle désormais les internautes à la prudence. 

Coronavirus : “Je n’ai pas peur de ce virus”

Brian Hitchens, chauffeur Uber, le reconnaît : il pensait initialement que le coronavirus était une “fausse crise” prenant un caractère disproportionné. Il a expliqué à nos confrères de WPTV “Je pensais que c'était peut-être le gouvernement qui essayait quelque chose, et c'était un peu comme s'ils l'avaient lâché pour nous distraire”, explique-t-il.

L’homme a même partagé plusieurs messages sur son compte Facebook où il minimisait l’importance de la pandémie. Il y assurait ne pas craindre le virus venu de Chine et ne pas prêter attention aux consignes de distanciation sociale ou de port du masque. Il a par exemple écrit début avril : "je n’ai pas peur de ce virus, car je sais que mon Dieu est plus grand que ce virus ne le sera jamais". 

COVID : il a été hospitalisé 

Une quinzaine de jour plus tard, il révèle toujours sur son compte Facebook que sa femme et lui sont tombés malades. Face à leur état de santé qui se dégradait, ils ont décidé de se rendre à l'hôpital. Les médecins ont diagnostiqué le COVID-19. "Ils nous ont admis tout de suite et nous sommes tous les deux allés aux soins intensifs. J'ai commencé à me sentir mieux en quelques jours, mais ma femme a empiré au point où ils l'ont mise sous sédation et l'ont mise sous ventilation", a-t-il expliqué.

Face à cet épisode éprouvant, il a écrit un long message sur Facebook pour raconter son expérience depuis sa chambre d'hôpital. Si son état s’est amélioré une fois pris en charge, son épouse est toujours dans un état grave. “Après 3 semaines, j'en suis venu à accepter que ma femme puisse décéder et je suis en paix, car je sais sans l'ombre d'un doute qu'elle rentrera chez elle pour être avec le Seigneur”.


“Je ne veux voir personne traverser ce que j'ai traversé”

Brian Hitchens appelle désormais à la prudence. Il reconnaît sur son compte Facebook. “Beaucoup de gens pensent toujours que le Coronavirus est une fausse crise, à un moment donné j’en faisais partie, - non je ne pensais pas que ce n’était pas un vrai virus -, mais je pensais que la situation était disproportionnée et qu'il n'était pas c'est grave.”

Il prévient désormais “Ce n'était pas une tactique effrayante que quiconque utilisait. Ce n'était pas un truc inventé. C'est un vrai virus que vous devez prendre au sérieux”. Il conclut “je ne veux voir personne traverser ce que j'ai traversé”. Il demande à tous de se montrer prudents : “si vous devez sortir, montrez-vous sage et ne soyez pas stupide comme je l’ai été moi-même afin que vous ne viviez pas la même chose que ce qui est arrivé à moi et à ma femme”, conclut-il.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.