Contamination par le virus du sida : traiter vite

Publié le 13 Août 2012 | Mis à jour le 14 Janvier 2013
Auteur(s) : Dr Philippe Presles

Pour la première fois, des patients infectés par le virus du sida et ayant bénéficié d’un traitement ultra précoce, sont toujours en rémission après 6 années de recul, sans avoir besoin de prendre de médicaments.

Cette nouvelle est riche d’espoir et nous pousse à redoubler de vigilance.

PUB

Le dépistage du VIH (virus du sida)

La contamination par le virus du sida est dénuée de tout symptôme dans plus de la moitié des cas.

Et quand il y a des symptômes, ils s’apparentent à ceux de la grippe avec une fièvre de plus de 38°, un mal de gorge, des ganglions ou, plus rarement, des maux de ventre et une diarrhée. Une éruption cutanée peut aussi survenir, ressemblant à une allergie.

Rien de très inquiétant donc… Et pourtant, c’est à ce moment que le diagnostic doit être évoqué, car ces symptômes suivent de 5 à 30 jours la contamination.

PUB
PUB

Le test de dépistage du VIH (virus du sida) est alors réalisé dans la 6ème semaine post contamination.Il confirme ou pas le diagnostic.

Six années de rémission…

Ce diagnostic précoce du VIH est un moment stratégique comme vient de le dévoiler l’ANRS (l'Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites) à la 19ème conférence mondiale sur le sida.

À ce stade en effet, en cas de prise d’un traitement antiviral pendant 3 années, il serait possible d’observer une rémission complète dans 2 cas sur 3.

C’est ce qui vient d’être confirmé grâce au suivi de 15 patients ayant bénéficié d’un traitement de 3 ans, ayant été débuté ultra précocement, dans les 10 semaines suivant la contamination.

Ainsi 11 d’entre eux sont toujours en rémission après 6 années d’interruption du traitement.

Cette découverte est fondamentale car pour la première fois il a été possible d’obtenir des rémissions durables après un arrêt très prolongé des traitements.

Soumis par la Rédaction le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés