Comment se mettre à l'abri d'Alzheimer ?

Publié le 27 Octobre 2008 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
La médecine anti-âge est une discipline en forte progression. Il faut dire que nous sommes tous candidats à vouloir vivre longtemps et en pleine forme. Parmi les pathologies du vieillissement, celles qui altèrent le fonctionnement cérébral telle la maladie d'Alzheimer, sont particulièrement redoutées. Petit tour d'horizon sur les facteurs de risques et les facteurs protecteurs…
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Quelles sont nos armes contre la maladie d'Alzheimer ?

La maladie d'Alzheimer n'a pas encore révélé tous ses secrets. Pourtant les recherches se poursuivent activement dans l'espoir de bientôt mettre au point des médicaments permettant de prévenir l'apparition de cette maladie neurodégénérative, voire de la guérir. En attendant, nous devons agir avec ce que nous connaissons bien : les facteurs de risques. Or ceux-ci sont puissants. Si certains ne sont pas modifiables, comme l'âge et la génétique, nous pouvons en revanche agir sur les autres. Parallèlement, des facteurs protecteurs ont été identifiés. Nous pouvons tous les mettre en pratique. Au final, nous disposons déjà d'armes capables d'influencer l'évolution de la maladie d'Alzheimer.

Quels sont les principaux facteurs de risque de la maladie d'Alzheimer ?

L'âge.

Le fait d'être porteur du gène Apo E4.

Les antécédents familiaux de maladie d'Alzheimer.

Un antécédent de traumatisme crânien.

Un évènement de vie, grave, avant l'âge de 16 ans.

Une dépression.

Certains facteurs vasculaires à la moitié de la vie : hypertension artérielle, excès de cholestérol, diabète, insuffisance respiratoire, consommation excessive d'alcool, tabagisme.

Quels sont les facteurs qui protègent de la maladie d'Alzheimer ?

Un niveau d'éducation supérieur.

La nutrition : antioxydants, poisson 2 à 3 fois par semaine, fruits et légumes.

Une vie sociale active.

Une vie intellectuelle riche.

Une activité physique régulière (plus de 30 minutes par jour).

Une faible consommation d'alcool.

En pratique, que faire pour se prémunir de la maladie d'Alzheimer ?

1) Faire de l'exercice physique très régulièrement : au minimum l'équivalent de 30 minutes de marche active par jour.

2) Améliorer son alimentation : consommer au moins 5 fruits et légumes différents par jour, manger davantage de poisson (au moins 2 fois par semaine) et adopter un régime de type méditerranéen (huile d'olive, fruits et légumes, poisson, céréales complètes).

3) Rompre avec l'isolement et enrichir sa vie sociale.

4) Mener une vie intellectuelle active.

La mise en pratique de ces 4 consignes est accessible à tous. Alors n'attendez pas. Plus vous reculez l'apparition de cette maladie, plus vous augmentez vos chances de pouvoir bénéficier des médicaments à venir…...

Source : Le Quotidien du médecin, 3 octobre 2008.