Comment se forment les boutons d'acné ?

Publié le 11 Février 2008 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
On parle beaucoup de l'acné, notamment de ses conséquences esthétiques et des traitements, mais beaucoup moins de la façon dont se forment les boutons d'acné. Pourquoi existe-t-il des boutons rouges, des boutons noirs, des boutons blancs ? Explications sur l'origine des boutons d'acné...
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Acné, de la glande sébacée au bouton noir

Chez les adolescents, l'acné est en relation avec la poussée hormonale de la puberté.

La peau contient des glandes dites sébacées, qui produisent une substance huileuse, le sébum. Ces glandes sébacées sont situées dans le derme, la couche moyenne de la peau, et sont accolées aux follicules pileux (qui contiennent un poil).

Quant au sébum, il est excrété à la surface de la peau par un canal qui se termine par un pore. En graissant légèrement la peau, son rôle est de la protéger des agressions extérieures (vents, froid, soleil, pollution).

C'est également le sébum qui est responsable de la douceur de la peau. Et enfin, le sébum est excrété en même temps que des cellules cutanées mortes (les kératinocytes) et des bactéries.

Les glandes sébacées étant sensibles aux hormones sexuelles, la puberté s'accompagne d'une augmentation de la sécrétion de sébum.

En excès, celui-ci est plus difficile à évacuer et peut encombrer le canal excrétoire. Parallèlement, en surface, le pore peut se boucher par accumulation de cellules mortes et de bactéries, formant le « boutonnoir » ou « comédon ».

Acné, du microkyste au bouton blanc

Si le bouton noir persiste à empêcher le sébum de sortir, celui-ci s'accumule sous la peau et lui donne un aspect « granité » au toucher, c'est ce qu'on appelle un « microkyste ».

Or cette accumulation de sébum constitue un milieu propice au développement des bactéries, lesquelles provoquent une inflammation.

Vue de l'extérieur, cette inflammation se traduit par des boutonsrouges appelés papules. Ces papules peuvent parfois devenir très grosses et former sous la peau des boules douloureuses (nodule ou kyste).

L'inflammation peut aussi être à l'origine de pus qui, lorsqu'il se voit en surface, forme le bouton blanc ou pustule.

Selon les personnes et leur type de peau, les boutons seront plutôt majoritairement de type boutons noirs, inflammatoires ou nodulaires, même s'ils coexistent souvent.

Que faire contre les boutons d'acné ?

L'acné est dans la majorité des cas peu sévère et disparaît naturellement assez rapidement.

Quant à l'acnémodérée à sévère qui handicape la vie quotidienne des adolescents et de certains adultes, il est impératif de consulter afin de trouver un traitement adapté.

Des mesures d'hygiène et des traitements locaux sont généralement prescrits en première intention.

Il existe notamment des savons indiqués en cas d'acné :

  • Des pains dermatologiques :

    Leurs pouvoirs nettoyants et antibactériens sont bien adaptés à la peau acnéique. Ils ne moussent pas.

  • Des laits nettoyants :

    Ils sont très bien tolérés par les peaux sensibles. Mais après application, ces produits doivent être essuyés puis rincés abondamment à l'eau.

    Ce nettoyage en deux temps peut paraître compliqué à certains.

  • Des gels nettoyants :

    Adaptés à la peau acnéique, ils sont agréables et non irritants.

Et si les produits d'hygiène se révèlent insuffisants, il existe des médicaments très efficaces contre l'acné, dont il faut peser les bénéfices et les inconvénients au cas par cas.

Consultez votre médecin si votre problème d'acné vous gêne dans votre vie quotidienne.

Source : Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine occidentale et alternative, centre Duke de médecine intégrée, Editions Robert Laffont.