Comment éviter la bronchiolite aux nouveau-nés ?

Le très jeune âge est un facteur qui aggrave une bronchiolite à Virus Respiratoire Syncytial (VRS). Ainsi, les nourrissons de moins de trois mois développent très souvent des formes cliniques plus sévères qui requièrent parfois l'hospitalisation, laquelle est systématique avant l'âge de six semaines. La plupart du temps, la contamination des nouveau-nés et des nourrissons de moins de 3 mois a lieu au sein de la famille, par l'intermédiaire de parents malades ou des proches. Pourtant, le respect de quelques règles très simples et de bon sens, peuvent diminuer considérablement la transmission du virus.
PUB

A la maison :

  • N'embrassez pas les jeunes nourrissons sur le visage ni sur les mains.
  • Evitez les situations à grand risque comme la réception familiale au retour de la maternité afin que le bébé ne passe pas de bras en bras, ainsi que le goûter d'anniversaire du frère ou de la sœur aîné pendant lequel les jeunes enfants se précipitent autour du berceau, ou encore l'expédition familiale du samedi après midi au supermarché du coin, surtout si un des parents peut rester au domicile afin de garder le bébé.
  • Si un proche est malade, demandez-lui de ne pas approcher le nourrisson pendant quelques jours.
  • Toute personne qui divulgue des soins au nourrisson doit soigneusement laver ses mains avant tout contact avec l'enfant (change, alimentation, bavette…).
  • Retarder la mise en collectivité des nourrissons nés en automne. Préférez la garde à domicile ou en nourrice avec peu d'enfant, plutôt que la crèche collective.
  • Ne fumez pas, ni au domicile ni sur le lieu de garde, afin de ne pas fragiliser son appareil respiratoire.

La consultation du médecin à son cabinet, ou la visite à l'hôpital, est également entourée de précautions:

  • Le médecin aménage ces horaires de consultations afin de ne pas recevoir successivement de jeunes nourrissons non infectés et des enfants porteurs d'infections respiratoires. L'hygiène est respectée avec un lavage systématique des mains avant et après tout examen, le port d'une bavette lors de l'examen, la désinfection du stéthoscope et des plans d'examen.
  • A l'hôpital, l'isolement des patients atteints de bronchiolite est impératif et des efforts toujours plus grands sont déployés afin d'isoler au maximum les nourrissons infectés par le VRS dans des unités spécifiques.

Seul point noir : les urgences

Involontairement, l'accueil des urgences, généralement débordé en hiver, participe probablement à la transmission de l'épidémie. Les parents ne doivent donc jamais, surtout en période hivernale, emmener aux urgences de l'hôpital un jeune nourrisson bien portant pour un examen car une telle visite peut suffire à l'infecter par le VRS.

Publié par Dr Philippe Presles le Samedi 26 Octobre 2002 : 02h00