Bronchiolite de l'enfant : qu'est-ce que c'est ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Dimanche 06 Octobre 2002 : 02h00
La bronchiolite de l'enfant est le plus souvent une maladie bénigne.
PUB

La bronchiolite de l'enfant fait peur, et entraîne chaque hiver un grand nombre d'hospitalisations. En réalité c'est une affection le plus souvent sans gravité. Due à un virus, elle guérit en général spontanément, et ne demande alors que des soins banaux et une surveillance attentive.

Des symptômes pénibles pour l'enfant

La bronchiolite du jeune enfant est une maladie fréquente, surtout entre les âges de 3 mois et 2 ans. Elle se traduit d'abord par un rhume banal (nez bouché et qui coule), puis par une légère fièvre, le plus souvent proche de 38°C, et des petites difficultés respiratoires : l'enfant tousse et émet un bruit lorsqu'il expire (c'est-à-dire lorsqu'il vide ses poumons). Sa respiration est souvent plus rapide qu'à l'ordinaire.

En effet, la maladie entraîne un rétrécissement des petites bronches (les bronchioles), réduisant le passage de l'air et rendant la respiration plus difficile et moins efficace.En général, l'encombrement du nez et les difficultés respiratoires, même modérées et sans gravité, gênent l'enfant pour téter et diminuent sont appétit. La toux et la gêne respiratoire provoquent aussi des réveils fréquents au cours de la nuit.

PUB
PUB

Une diagnostic facile pour le médecin

Le médecin fait parfois le diagnostic uniquement en voyant l'enfant et en l'entendant respirer, ou en auscultant ses poumons au stéthoscope. En fait, la bronchiolite correspond à la maladie autrefois décrite sous le nom de "bronchite asthmatiforme". Il est tout à fait exceptionnel qu'une prise de sang ou une radiographie soit utile au diagnostic.Mais il existe des exceptions. Par exemple, si un jeune enfant a "avalé de travers" un petit objet (de la taille d'une cacahuète) qui s'est enfoncé vers les poumons, cela peut provoquer des symptômes très semblables à ceux d'une bronchiolite. En cas de doute, parlez-en à votre médecin. C'est dans des cas de ce genre qu'il aura peut-être besoin d'examens complémentaires pour préciser son diagnostic.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Dimanche 06 Octobre 2002 : 02h00
Source : "Bronchiolites aiguës" In Bourrillon A. et coll. "Pédiatrie pour le praticien", 2e éd. Masson, Paris 1997 : 502-504.Badoual J. et Boccara F. "Broncho-pneumopathies" In Aujard Y. et coll. "Pédiatrie", Ellipses/AUPELF éd., Paris 1989 : 474-483. Cincinnati (OH - USA) : Children' hospital medical center (CHMC) "1998-1999 Evidence-based guidelines for the medical management of infants one year of age or less with a first episode of bronchiolitis" Résumé par ECRI et le National Guideline Clearinghouse (NCG). Prescrire rédaction "Les infections respiratoires basses de l'enfant" Prescrire 1996 ; 16 (167) : 756.
PUB
PUB
A lire aussi
Bronchiolite : comment l'éviter ?Publié le 18/12/2006 - 00h00

L'épidémie de bronchiolite a débuté. Chaque année, cette infection virale des petites bronches touche 40.000 nourrissons. Si la bronchiolite est le plus souvent modérée, elle peut se révéler très sévère chez les bébés les plus fragiles. Des mesures de prévention sont à respecter.

Bronchiolite : prématurés en dangerPublié le 28/10/2011 - 10h36

Comme tous les ans à cette période, la saison de la bronchiolite est revenue ! Ce virus respiratoire très fréquent est très dangereux pour certains bébés fragiles.

Toux du nourrisson, halte aux idées reçues !Publié le 24/09/2015 - 10h30

La toux, c’est comme la fièvre. Au même titre que l’organisme lutte contre les infections grâce à la fièvre, la toux aigüe est un réflexe naturel de défense contre les sécrétions nasales et bronchiques. Alors cessons de vouloir la stopper à tous prix. D’ailleurs, antitussifs et...

Plus d'articles