Cirrhose, cancer du foie : les symptômes

Le cancer du foie, souvent consécutif à une cirrhose, se manifeste par des symptômes tardifs. Pour prévenir de graves maladies du foie, il ne faut pas attendre que son foie soit malade. Encore faut-il savoir en reconnaître les signes et les symptômes.

Signes de cirrhose hépatique ou de cancer du foie

La cirrhose est une maladie inflammatoire du foie qui se caractérise par une destruction des cellules hépatiques. Elle peut parfois évoluer en cancer du foie. Ces deux pathologies partagent plusieurs symptômes en commun, indicateurs d’un dysfonctionnement de l’organe hépatique. Un de ses symptômes est une jaunisse, aussi appelée ictère. Elle se traduit par un jaunissement de la peau, des muqueuses et du blanc des yeux. Cette coloration est due à la bilirubine, un pigment normalement éliminé dans les urines et les selles mais qui, en cas de dysfonctionnement hépatique, s’accumule dans l’organisme. Inversement, les selles d’une personne dont le foie est malade peuvent être décolorées.

Douleurs abdominales et maladie du foie

Les douleurs abdominales ayant une origine hépatique vont avoir tendance à irradier dans l’épaule droite et le dos. Souvent violentes, elles peuvent persister plusieurs heures. Cela est dû au gonflement du foie qui peut survenir en cas de cirrhose ou de cancer du foie.

Nausées et ventre gonflé

La présence de lourdeurs gastriques, d’un ventre gonflé et de nausées, en particulier après les repas, signe bien souvent un problème de foie. Cela se traduit fréquemment par une prise de poids due au blocage de la circulation sanguine et à l’apparition d’une ascite (présence de liquide au niveau de l’abdomen).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :