Cholestérol, statine et diabète : bonne nouvelle pour les diabétiques

La statine, médicament généralement prescrit contre le cholestérol, permet de diminuer de 27% la mortalité globale chez des personnes atteintes de diabète, notamment en diminuant les événements cardiovasculaires. D'où une nouvelle indication 'diabète' pour le Tahor®, la statine qui a fait la démonstration de cette remarquable propriété.
Publicité

Statine et diabète

Le diabète est une maladie du métabolisme du sucre, celui-ci pénétrant mal dans les cellules faute d'insuline. Pourtant, de plus en plus d'experts considèrent qu'elle est également une vraie maladie cardiovasculaire.

Pourquoi ? Parce que le diabète est redoutable par ses complications liées à l'obstruction des vaisseaux sanguins :

  • infarctus du myocarde,
  • attaque cérébrale,
  • artérite des membres inférieurs,
  • ulcère de jambe,
  • insuffisance rénale,
  • cécité par atteinte de la rétine.

C'est cette conception du diabète qui a mené des chercheurs à prescrire systématiquement une statine aux personnes souffrant de diabète.

Publicité
Publicité

En effet, les statines ont démontré leur faculté à diminuer le risque de faire un accident cardiovasculaire chez les patients ayant trop de cholestérol (facteur de risque N°1 contre le coeur) ou chez ceux ayant déjà fait un infarctus du myocarde, même en cas de taux de cholestérol normal. En serait-il de même chez la personne diabétique ayant par ailleurs un taux de cholestérol normal ?

Les résultats ont été si bons que les investigateurs ont décidé d'arrêter l'étude deux années à l'avance : cela représentait une véritable perte de chance pour les patients qui n'étaient pas sous statine. Les résultats sont en effet impressionnants. Après un suivi de quatre ans, les personnes souffrant de diabète qui, par ailleurs, présentaient un autre facteur de risque cardiovasculaire (hypertension artérielle, atteinte de la rétine, atteinte rénale, tabagisme actuel) ont vu leurs risques de complication diminuer de façon significative :

baisse de 37% du nombre d'événements cardiovasculaires majeurs,

réduction de 48% du nombre des attaques cérébrales,

diminution de 27% de la mortalité globale.

En pratique, on peut retenir que les personnes souffrant de diabète peuvent maintenant mieux protéger leur coeur en prenant une statine, qu'ils aient ou non du cholestérol, dès lors qu'ils sont exposés à un autre facteur de risque. Reste qu'il faut continuer à bien équilibrer son diabète, en suivant scrupuleusement son traitement à base d'insuline ou d'antidiabétiques oraux : il n'existe pas de meilleure prévention des complications du diabète.

 
Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 27 Septembre 2005 : 02h00
Mis à jour le Lundi 11 Avril 2011 : 15h18
Source : Conférence de presse des laboratoires Pfizer, septembre 2005.