Cancer : de l’aspirine tous les jours pour augmenter les chances de survie ?

© photos.com

La prise quotidienne d’aspirine pourrait augmenter les chances de survie chez les patients atteints de cancer. Explications.

PUB

Et si un simple cachet d’aspirine par jour permettait d’améliorer la survie en cas de cancer ? Des chercheurs en oncologie, en génétique et en santé publique de plusieurs universités européennes dont les universités de Saragosse (Espagne), de Cardiff et de Reading (Royaume-Uni) se sont penchés sur cette question. Dans une étude qu’ils publient le 25 septembre 2018 dans la revue Plos One, ils notent que la prise d’aspirine quotidienne en accompagnement des traitements anticancéreux pourrait améliorer les chances de survie des patients.

Baisse de la mortalité de 15 à 25%

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont comparé la survie de 120 000 patients qui prenaient de l’aspirine tous les jours à celle de 400 000 patients qui n’en prenaient pas en passant au crible les résultats d’un total de 71 études médicales.

PUB
PUB

Résultats : la mortalité due aux cancers diminuerait de 15 à 25% chez les personnes qui consomment de l’aspirine en plus de leur traitement. Mais cet effet semble varier selon le type de cancer dont souffre la personne. Ainsi, la mortalité diminuerait de 25% pour le cancer du côlon, de 20% pour le cancer du sein et de 15% pour le cancer de la prostate.

Plaquettes sanguines et métastases

Mais concrètement, comment l’aspirine, un médicament qui empêche les plaquettes sanguines de s’agréger, peut-elle diminuer la mortalité d’un cancer ? "Il existe de nombreuses preuves expérimentales sur la manière dont les plaquettes et le système de coagulation protègent les cellules cancéreuses d’une élimination par le système immunitaire dans la circulation sanguine, leur permettent d’adhérer à l’endothélium vasculaire (la couche le plus interne des vaisseaux sanguins, ndlr) et améliorent la croissance des métastases. Avec ces connaissances, une réduction de la propagation des métastases par l’aspirine constitue une prévision raisonnable" écrivent les auteurs dans leur publication.

Autrement dit, en agissant sur les plaquettes sanguines, l’aspirine contribuerait à limiter la propagation des métastases et aurait donc un effet bénéfique sur la survie.

Attention aux saignements

Les chercheurs se montrent enthousiastes face à ces résultats mais restent néanmoins prudents. En effet, l’étude ne s’inscrit pas dans un essai clinique et s’appuie seulement sur des observations de prise ou non d’aspirine pour des raisons indépendantes du traitement du cancer.

Par ailleurs, l’aspirine peut entraîner des saignements du tube digestif, parfois fatals. Si aucun saignement majeur n’a été rapporté dans les études analysées, la question mérite d’être creusée. "Il est important de tenir compte non seulement de la fréquence mais aussi de la gravité des saignements et de les évaluer par rapport aux bénéfices probables de la prise d’aspirine" notent les chercheurs, qui préconisent de mener des recherches plus poussées sur le sujet.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés