Comment empêcher la formation des métastases ?

© Istock

Une nouvelle molécule permettrait de stimuler des cellules du système immunitaire afin d'endiguer la prolifération de cellules cancéreuses dans d'autres tissus, soit les métastases.

Publicité

Stimuler l’action anti-métastatique

Pourquoi certaines tumeurs ont tendance à former des métastases et d'autres pas ? La réponse à cette question pourrait fournir des pistes prometteuses pour bloquer la dissémination des cellules cancéreuses dans l'organisme et empêcher l'apparition de tumeurs secondaires, responsables de la plupart des décès par cancer. Les travaux récents d'une équipe américano-norvégienne représentent une réelle avancée dans ce domaine : ils ont identifié une protéine naturelle capable d'empêcher cette dissémination et développé une molécule qui stimule cette action anti-métastatique.

Les chercheurs ont établi que les tumeurs sont capables de recruter dans d'autres tissus des cellules immunitaires immatures, non-cancéreuses, qui favorisent la formation de métastases à ces endroits. L'équipe des Drs Vivek Mittal et Randolph Watnick a montré lors d'études précliniques que même les tumeurs ne formant pas de métastases suivaient le même chemin. Toutefois, ils ont observé que les cellules immunitaires immatures sécrétaient alors une protéine, la thrombospondine-1, connue pour inhiber la prolifération tumorale et donc empêcher l'apparition de métastases à cet endroit.

Publicité
Publicité

La prosaposine

Elles émettaient cette protéine en réponse à une seconde protéine, la prosaposine, produite directement par les cellules cancéreuses. Ce sont donc bien les cellules cancéreuses qui sont responsables, via la prosaposine, de la production de thrombospondine qui bloque l'apparition de métastases.

En créant une petite molécule semblable à la prosaposine, les chercheurs américains et norvégiens sont parvenus à stimuler directement la production de thrombospondine-1 par les cellules immunitaires immatures. Ce traitement a permis de freiner l’apparition de tumeurs secondaires grâce à l'action anti-métastatique de la protéine. Les chercheurs envisagent prochainement la mise en place des premiers essais cliniques.

Publié par La Fondation ARC le Lundi 17 Juin 2013 : 11h15
Mis à jour le Lundi 17 Juin 2013 : 15h33
Source : Fondation ARC pour la recherche sur le cancer - R. Catena et al. Bone marrow-derived Gr1+ cells can generate a metastasis-resistant microenvironment via induced secretion of thrombospondin-1. Cancer Discovery. En ligne le 30 avril 2013.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés