Attention à l'aspirine au long cours : risque d'hémorragies digestives

En analysant près de 25 études comprenant un total de plus de 66.000 patients, il s'avère que la prise d'aspirine accroît le risque d'hémorragies gastro-intestinales. De plus, ce risque serait indépendant de la dose journalière de ce médicament.
Publicité

Aux doses moyennes habituelles, l'aspirine (ou acide acétylsalicylique) est analgésique et antipyrétique (efficace contre la douleur et la fièvre). A faible dose, elle exerce un effet antiagrégant plaquettaire. Selon les cas, il s'agit d'un avantage ou d'un inconvénient : elle évite la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux, mais favorise les hémorragies. Ainsi parmi les principaux effets secondaires de l'aspirine on retrouve des lésions digestives (gastrite) et des troubles hémorragiques, dont des saignements digestifs.

Publicité
Publicité

Des chercheurs ont rassemblé des données provenant de 24 études, soit au total des observations portant sur plus de 66.000 sujets. Les effets gastro-intestinaux ont été comparés entre personnes prenant ou non de l'aspirine, ou encore par rapport à un placebo. Le risque d'hémorragie gastro-intestinale est fortement supérieur chez les patients sous aspirine : celui-ci est augmenté de 2,4%, contre 1,4% pour les sujets témoins. Toutefois, les auteurs n'ont retrouvé aucune relation entre l'importance du risque et la quantité d'analgésique employée : la survenue de l'hémorragie ne dépend pas de la dose administrée, qu'elle soit inférieure à 150 ou proche de 300mg/jour. Ainsi, 1% des patients prenant de l'aspirine sur une longue période (28 mois en moyenne dans cette étude) présenteront un épisode d'hémorragie gastro-intestinale, indépendamment de la dose utilisée.Prendre un médicament n'est jamais anodin !

 
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 26 Février 2001 : 01h00
Source : Derry S. et Loke Y.K., B.M.J., 321 : 1183-1187, 2000.