Calculs urinaires : que boire, quand et en quelle quantité ?

Les calculs urinaires (ou lithiase urinaire) touchent près de 4 millions de Français. Qu'ils soient constitués d'oxalate de calcium ou d'acide urique, les calculs ont tendance à récidiver. La quantité de boissons, leur répartition dans la journée et dans une moindre mesure leur nature, constituent des éléments anti-récidives des calculs.
PUB

Comment prévenir les calculs urinaires ?

A l'issue d'une lithiase urinaire, il convient de mettre en place un traitement préventif des récidives, lesquelles, en plus des désagréments et des douleurs qu'elles génèrent, risquent de conduire à une dégradation de la fonction rénale, pouvant dans les cas extrêmes mener à la dialyse. Les conseils diététiques sont essentiels. Ils reposent sur un ajustement de l'alimentation, mais aussi et surtout sur la cure de diurèse. L'objectif de la « cure de diurèse » est d'augmenter la quantité et la fréquence des urines afin de les diluer et de limiter ainsi la cristallisation à l'origine des calculs. Le plus important est donc de boire chaque jour plus de 2 litres. Attention, cette quantité est à augmenter en conséquence en cas de transpiration importante (forte chaleur, exercices physiques). Il est impératif de répartir cet apport hydrique sur toute la journée et autant que possible la nuit. En effet, la nuit, les urines sont plus concentrées, ce qui est favorable à la cristallisation. Comme il est impensable de se réveiller toutes les deux heures pour boire et pour aller aux toilettes, il faut systématiquement boire avant de se coucher et en cas de réveil nocturne (verre d'eau sur la table de nuit).

PUB
PUB

Quelles sont les boissons recommandées pour prévenir les lithiases urinaires ?

La quantité est plus importante que le type de boissons. Mais c'est bien l'eau qu'il faut privilégier. L'alcool, les sodas et autres boissons très sucrées sont à consommer avec modération, une recommandation qui prévaut pour tous. Sinon, le choix de la nature de l'eau que l'on va boire doit tenir compte des apports totaux en calcium. En effet, pour prévenir la formation de calculs, les apports en calcium ne doivent pas dépasser 800 à 1.000 mg par jour (y compris le calcium apporté par les autres aliments, notamment par les produits laitiers).

Publié le 03 Décembre 2007 | Mis à jour le 07 Mai 2015
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Recommandations de l'Association française d'urologie, 101e Congrès 14-17 novembre 2007.