Bilan martial : pourquoi on mesure le fer dans le sang

© Istock
Une prise de sang NFS (numération de formule sanguine), appelée aussi hémogramme, est un examen biologique qui permet de comptabiliser les éléments sanguins. Pour déceler certaines anémies, un bilan martial est effectué. Si ce dernier révèle une carence quelconque, la prise de compléments alimentaires peut être envisagée.
Publicité

Qu’est-ce qu’un bilan martial ?

Le bilan martial permet de dresser le bilan du fer dans l’organisme. Il consiste à évaluer à la fois la quantité de fer présente en circulation, et de mesurer l’état des réserves ferriques chez un individu. Lors d’un examen non spécifique, le bilan martial comprend un dosage du fer, de la transferrine et de la ferritine. La transferrine est un marqueur de carence en fer. L'épuisement progressif des réserves en fer en entraîne une surproduction par le foie. La ferritine, quant à elle, est le marqueur de réserve en fer dans l'organisme.

Publicité
Publicité

Un bilan martial pour déceler une anémie

Les résultats d’une prise de sang NFS éclairent sur plusieurs éléments relatifs à votre santé et permettent notamment de déceler une anémie. En effet, l’exploration du bilan martial permet à la fois de diagnostiquer d’éventuelles carences en fer, ou au contraire, des surcharges. L’anémie se définit comme un appauvrissement du sang en hémoglobine, c’est-à-dire en globules rouges. Il s’agit le plus souvent de carences dues à un apport alimentaire insuffisant ou à une malabsorption des substances indispensables à l’organisme, comme l’acide folique ou le fer. En cas de carence, la prise de compléments alimentaires pourra être envisagée pour pallier le taux de fer trop bas.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Dimanche 27 Mai 2018 : 10h30