Bientôt un vaccin contre la maladie de Lyme ?

© Adobe Stock

Un vaccin préventif contre la maladie de Lyme, c'est ce que croit détenir un laboratoire franco-autrichien. Des essais cliniques sont en cours aux Etats-Unis, mais nous sommes encore très loin d'une mise sur le marché.

PUB

Ces petites bêtes ne mesurent que quelques centimètres. Mais elles ont su faire de nos balades en forêt un véritable enfer. En 2016, les morsures de tiques auraient provoqué 54 000 cas de maladie de Lyme, selon les estimations du réseau Sentinelles. Et à l'heure actuelle, rien ne permet de s'en protéger, une fois la bactérie dans notre organisme.

Pas de vaccin sur le marché, mais un en cours de développement. Un "candidat vaccin", plus précisément, qui a été mis au point par le laboratoire franco-autrichien Valneva SE. Baptisé VLA15, il a été testé en début d'année sur 180 volontaires. Cette première phase de tests a permis d'apporter la preuve de son innocuité.

Se prépare maintenant la phase la plus importante, sans laquelle ce "candidat" ne vaut rien : l'essai clinique de phase 2. Prévu pour la fin de l'année, il devra montrer que le vaccin est efficace. Le produit est, en effet, conçu pour cibler la surface externe de la bactérie Borrelia, responsable de la maladie de Lyme.

PUB
PUB

L'objectif de ce vaccin est que l'organisme développe suffisamment d'anticorps pour se défendre contre les différentes souches de cet agent pathogène. Il faudra, pour cela, immuniser des personnes vivant en zone infestée par des tiques porteuses de la bactérie.

S'examiner après une balade

L'annonce est, sans doute, très attendue, dans la mesure où il est actuellement possible de protéger les chiens, mais pas les humains, contre la maladie de Lyme. Mais il faudra se montrer patient.e.

Les Etats-Unis, où se déroulent les tests, n'ont pas encore donné leur accord à cette seconde série de tests. Plusieurs années seront nécessaires avant que le vaccin final ne soit disponible. En attendant, il faudra donc attentivement scruter sa peau et son cuir chevelu après une promenade en zone à risque. 

Pour rappel, une borréliose de Lyme se manifeste, dans 95 % des cas, par un érythème migrant, c'est-à-dire une tâche rouge qui s'élargit progressivement sans douleur ni démangeaison. Elle peut parfois s'accompagner de fièvre, maux de tête, douleurs articulaires ou musculaires. Certaines formes disséminées peuvent également se produire dans 5 % des cas.

Mais comme l'a récemment souligné une série d'études commandées par Santé publique France, l'ampleur réelle du phénomène en France est encore mal connue - notamment à cause d'une mauvaise prise de conscience par les personnes à risque.

Publié le 04 Juillet 2018
Auteurs : Anne Valois, journaliste santé
Source : Valneva annonce des progrès significatifs pour son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, laboratoire Valneva, 2 juillet 2018
Maladie de Lyme: position de la SPILF, 30 juillet 2016
Borréliose de Lyme et autres maladies transmises par les tiques, Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 19 juin 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés