Un " bébé-médicament " est né

Dans le nord de l'Angleterre est né Jason, un bébé conçu dans le but de sauver son grand frère, atteint d'une variante très rare d'anémie.
PUB

Charlie, 4 ans, souffre d'une variante très rare d'anémie dénommée Diamond Blackfand. Selon les connaissances médicales actuelles, il risque de mourir avant l'âge de 30 ans s'il ne reçoit pas une transplantation de cellules souches les plus compatibles possibles.

Les parents du petit malade ont ainsi décidé de concevoir un nouvel enfant, précisément dans le but de prélever des cellules souches hautement compatibles, qui transplantées sur Charlie pourraient lui assurer une plus longue espérance de vie.Ce bébé, pas tout à tout fait comme les autres, ressemble ici bel et bien à un « bébé-médicament ».

PUB
PUB

Il est né après une fécondation in vitro et un diagnostic pré-implantatoire, ce dernier ayant été réalisé aux Etats-Unis car cette procédure est actuellement interdite au Royaume-Uni. En effet, cette technique permet de procéder à une sélection d'embryons. Ici, elle vise à s'assurer que le système génétique du nouveau-né soit parfaitement compatible ou le plus possible avec celui de son frère.

En termes de compatibilité, le succès n'est pas assuré à 100% et il y a un risque que Jason souffre également de la même maladie que son frère. En 2001, ce couple avait donné naissance naturellement à un deuxième enfant, mais ses cellules n'étaient pas compatibles avec celles de Charlie.

Le diagnostic pré-implantatoire : définition, problèmes éthiques, législation

Publié le 02 Juillet 2003
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Daily Mail, jeudi 19 juin 2003.