Beauté : les pires erreurs à ne pas faire

Nous avons toutes une routine beauté... Mais - qu’elle soit simple ou longue - des gestes peu recommandés pour notre santé et notre éclat peuvent s'y être glissés. Quelles sont les pires erreurs à ne pas faire ?
© Istock

Erreur n°1 : utiliser des produits périmés

Quand nous achetons un cosmétique, nous regardons avec attention sa couleur/teinte s'il s'agit de maquillage, et ses bénéfices promis s'il s'agit d'un soin... En revanche, nous prêtons moins attention à sa composition ou sa “date de péremption”. 

Et pourtant, ils ont bien une durée de conservation limitée. Les produits de beauté ont ainsi deux indicateurs :

  • La “date de durabilité minimale” : elle est indiquée par un sablier ou la mention "à utiliser avant". Son inscription sur le flacon n'est pas obligatoire si la durée excède 30 mois. 
  • La “Période Après Ouverture” (PAO) : elle est précisée par le symbole d'un pot ouvert. Un chiffre à l'intérieur précise le nombre de mois limite d'utilisation du produit une fois entamé : 6M pour 6 mois, 8M pour 8 mois...

Généralement la durée de vie d'un mascara ouvert est de 3 mois, de 9 mois à 2 ans pour un fard à paupières, de 6 mois à un an pour un fond de teint ou encore un an pour un gloss et 2 ans pour un rouge à lèvre.

Et bonne nouvelle pour les acheteuses impulsives et/ou compulsives : un cosmétique peut se conserver longtemps, si le flacon non-ouvert est stocké dans des bonnes conditions (à l’abri de l’humidité, du soleil et des variations de température). 

Ce que vous risquez vraiment

Vous avez du mal à vous résoudre à jeter un pot qui a à peine servir ? Attention aux conséquences si le produit est périmé. Le Docteur Nadine Pomarède, dermatologue, met, en effet, en garde "si la date d’ouverture est dépassée, un produit cosmétique peut changer de consistance et faire des grumeaux. Et plus dangereux, il peut ne plus être efficace ou encore devenir irritant, surtout s’il est appliqué sur une peau abîmée". 

Les produits les plus à risques ?

Les cosmétiques perdent de leur efficacité en vieillissant. C'est particulièrement dangereux avec les crèmes solaires. Périmées, elles ne jouent plus aussi sûrement leur rôle protecteur contre les UVA et B.

Il faut aussi être particulièrement vigilante avec les cosmétiques et soins en contact avec les yeux et la bouche. La peau et les muqueuses présentent dans ces zones sont particulièrement sensibles

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Dr Nadine Pomarède, dermatologue au centre DermoMedicalcenter
La rédaction vous recommande sur Amazon :