Après un AVC, elle est persuadée d’être en 1998 et d’avoir été kidnappée
Sommaire

AVC : quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

AVC : quels sont les signes qui doivent vous alerter ?© Istock

Selon l’Inserm, plus de 140 000 nouveaux cas d’accidents vasculaires cérébraux surviennent en France chaque année, soit un toutes les quatre minutes.

Il s’agit globalement de la 2ᵉ cause de mortalité dans l’Hexagone et même par première chez la femme.

Il existe deux sortes d’AVC : 

  • les ischémiques : ils représentent 80% des cas. L’arrêt du flux sanguin dans le cerveau est provoqué par un caillot qui bloque une artère irriguant l’organe.
  • les hémorragiques : cet AVC se caractérise par une rupture d’une artère cérébrale causant ainsi un saignement dans le cerveau.

Les AVC sont une urgence vitale. Il est impératif de connaître les signes pour pouvoir agir rapidement :

  • Faiblesse musculaire ou paralysie d’un ou de plusieurs membres ou du visage : le plus souvent ce trouble ne touche qu’un seul côté du corps (ce que l’on appelle hémiplégie).
  • Déviation de la bouche.
  • Mal de tête violent et soudain.
  • Engourdissement d’une partie du corps.
  • Trouble de la vision : cela peut aller d'une vue double (diplopie) à la perte de la vision d’un œil (appelée cécité unilatérale) ou de la moitié du champ visuel pour chaque œil (hémianopsie).
  • Difficulté à parler : la personne ne parvient pas articuler ou à trouver ses mots.
  • Troubles de l’équilibre ou de la coordination des membres.
  • Trouble de la vigilance.

Si vous remarquez un ou plusieurs de ses troubles chez vous ou chez un de vos proches, il est vital d'appeler immédiatement le 15.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.