Apprendre à gérer le stress au travail

On a souvent tendance à percevoir notre travail comme le reflet de notre réussite. Face à cette pression que l'on s'inflige, on finit bien souvent par subir le stress. Mais savez-vous qu'il existe des «astuces» pour apprendre à le gérer ?
PUB

Les effets du stress

Le stress correspond à un ensemble de perturbations, d'ordre physiques et psychiques, provoquées par une agression sur l'organisme. Un stimulus de stress produit une cascade de sécrétions à partir du cerveau aboutissant à la production de corticoïdes et d'adrénaline par les glandes surrénales. Ceci entraîne une activation générale, physique et psychique, favorable à la défense de l'organisme. Pourtant, si le stress est trop intense ou se prolonge, il provoque certains troubles nocifs : hypertension, infarctus, ulcères de l'estomac, accidents vasculaires, mais aussi maux de tête, insomnie, anxiété, fatigue, douleurs dorsales, eczéma... Il se répercute aussi sur notre système immunitaire, diminuant la combativité de notre organisme face aux microbes ou à la multiplication anarchique des cellules cancéreuses. Cependant, on sait aujourd'hui que ce n'est pas l'événement stressant qui conduit au malaise ou à la maladie, mais notre réaction, notre capacité à y faire face de façon active. Il est donc possible de renverser la vapeur, d'apprendre à réagir face au stress pour éviter au maximum ses retombées négatives.

PUB
PUB

Identifier les source du stress

Savoir faire face au stress est un exercice en plusieurs temps. La première chose à faire est d'en identifier la source. Posez-vous donc la question : «D'où vient mon stress ?». Si vous êtes la seule source de votre anxiété, commencez donc par revoir vos choix et par ne plus vous laisser submerger. Avoir une cadence raisonnable de travail ne signifie pas être «paresseux» mais s'épanouir : le travail est là pour ça ! Vaincre le stress, c'est donc avant tout se donner des échéanciers raisonnables et reconnaître ses limites physiques. N'oubliez pas que, soumis à la pression, on a aussi tendance à se voir dans un tunnel sans fin et à dramatiser la menace (factice) qui pèse sur nous. Faire le point, réévaluer ses objectifs à la baisse, réexaminer ses priorités sont les points forts de la thérapie anti-stress. Réclamer plus de lisibilité à votre entourage, perdre quelques minutes en éclaircissements, de mise au point, poser des questions peuvent vous faire gagner un temps précieux que vous redistribuerez au profit d'une vie plus riche donc plus équilibrée. Dernier point : si vous pensez que votre irritation est causée par votre entourage professionnel, prenez le temps de ne pas confondre harcèlement et stress. L'un est identifiable et répréhensible tandis que l'autre se soigne....

Publié le 07 Janvier 2002 | Mis à jour le 25 Février 2011
Auteur(s) : Psychonet Production