Allergie au pollen d’ambroisie : alerte rouge dans 5 départements

© Adobe Stock

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) lance une alerte de risque allergique au pollen d’ambroisie très élevé pour cinq départements et de risque allergique élevé pour deux autres départements.

PUB

Les pollens font leur rentrée. Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) annonce dans un bulletin d’information daté du 31 août 2018 le retour des pollens d’ambroisie. Cette alerte court jusqu’au 7 septembre 2018 et concerne cinq départements français classé en risque allergique très élevé : l’Yonne, la Nièvre, le Rhône, l’Ardèche et la Drôme. Deux départements proches de ceux-ci affichent quant à eux un risque d’allergie élevé : il s’agit de l’Ain et de l’Isère. "Le risque d’allergie sera moyen dans les zones limitrophes comme par exemple dans la Loire, l’Allier, le Vaucluse, le Gard et en Saône et Loire" ajoute le bulletin du RNSA.

PUB
PUB

Une dispersion du pollen sur des centaines de kilomètres

Mais attention : "les pollens d'ambroisie ne se cantonnent pas aux principales zones d'infestation" citées ci-dessus, précise le RNSA. Ainsi, "avec le vent, les pollens d’ambroisie peuvent voyager sur des centaines de kilomètres comme par exemple jusqu’à Aix en Provence et Marseille en cas de vent du Nord comme c’était le cas la semaine dernière. Sur ces zones, les quantités présentes pourraient gêner les personnes venant d'une zone d'infestation et déjà sensibilisées" met en garde le réseau de surveillance.

Pour le moment, la météo au beau fixe favorise la propagation des pollens. "Tant que le soleil sera présent, ces pollens envahiront les principales zones d'infestation et se répandront sur tous les territoires adjacents" constate le RNSA, qui recommande aux personnes sensibles au pollen d’ambroisie de "suivre scrupuleusement les traitements prescrits par leur médecin et [de] rester très vigilantes".

Peu d’inquiétudes en revanche pour les autres pollens comme ceux d’orties, de plantain ou de graminées. Même s’ils sont encore présents sur l’ensemble du territoire, ils ne présentent un risque allergique que faible à très faible.

©RNSA2018

Médicament antihistaminiques et désensibilisation

L’ambroisie est une plante invasive originaire d’Amérique du nord. Son pollen est émis en fin d’été et provoque des rhinites allergiques chez les personnes sensibles, rappelle le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Les symptômes d’une rhinite allergique comptent des irritations oculaires, des larmoiements, des écoulements nasaux, des éternuements et une sensation de nez bouché. Côté traitement, les antihistaminiques permettent de soulager les symptômes en cas de crise. La désensibilisation permet aussi d’en finir avec une allergie au pollen sur le long terme.

Publié le 03 Septembre 2018
Auteurs : Laurène Levy, journaliste santé
Source : L'ambroisie fait sa rentrée ! Bulletin Allergo Pollinique du 31 août 2018, Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) 
Qu’est-ce que l’ambroisie ? Fiche du ministère des Solidarités et de la Santé publiée le 27 mars 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés