Alexa d'Amazon joue au docteur avec la sécu britannique

Publié le 15 Juillet 2019 à 18h17 par Sophie Raffin, journaliste santé
Les Britanniques vont pouvoir obtenir des conseils médicaux par le biais des enceintes connectées Amazon Echo. La sécurité sociale du Royaume-Uni a noué un partenariat avec le géant du net et concepteur de l'assistant vocal intelligent.
© Istock

Si des chercheurs de l'Université de Washington (UW) planchent actuellement sur une fonctionnalité pour les enceintes connectées qui permet de détecter si la personne présente dans la pièce fait un infarctus, la sécurité sociale britannique rentre de plain-pied dans l'ère de l'e-santé. Le National Health Service (NHS) a noué un partenariat avec Amazon.

L'assistant vocal intelligent Amazon Echo, conçu par le géant du net, répondra aux interrogations des Britanniques sur leur santé en utilisant les données du site internet du NHS. Auparavant, lorsque les utilisateurs demandaient "Alexa, comment soigner ma migraine ?" ou encore "Alexa, quels sont les symptômes de la grippe", l'appareil donnait les réponses les plus populaires du web. Ils auront grâce à ce partenariat accès aux informations certifiées des services de santé d'outre-Manche.

Le gouvernement britannique espère par cette innovation réduire la pression exercée sur les professionnels de santé.

Matt Hancock, Secrétaire d'État à la Santé et à la Protection sociale du Royaume-Uni, explique "Nous voulons donner à chaque patient la possibilité de mieux contrôler ses soins de santé. Une technologie comme celle-ci est un excellent exemple de la façon dont les gens peuvent accéder à des conseils fiables et reconnus du NHS depuis le confort de leur foyer, réduisant ainsi la pression exercée sur nos médecins généralistes et pharmaciens".

Un service dédié au développement digital de la santé

Le Royaume-Uni ne compte pas s'arrêter à cette fonctionnalité d'Amazon Echo. Le gouvernement a mis en place un département, baptisé NHSX, dont le but est de faciliter l'intégration des nouvelles technologies au sein des services de santé. Outre son travail sur les enceintes connectées, il a déjà permis le développement des prescriptions électroniques ou encore l'utilisation de l'intelligence artificielle dans l'analyse des scans.

Matthew Gould, directeur général de NHSX, a expliqué "Le public doit pouvoir obtenir facilement et efficacement des informations fiables sur leur santé. En collaborant étroitement avec Amazon et d’autres sociétés technologiques, grandes et petites, nous pouvons faire en sorte que les millions d’utilisateurs recherchant chaque jour des informations sur la santé obtiennent des conseils simples et validés, par simple pression du doigt ou une commande vocale".

Des médecins prudents face à Alexa d’Amazon

Face à ce développement, le monde médical britannique se veut prudent. Le professeur Helen Stokes-Lampard, du Collège royal des médecins généralistes, confie à nos confrères de la BBC que cette innovation a du "potentiel", en particulier pour les affections mineures.

En revanche, elle recommande que des études indépendantes soient menées pour s'assurer que les conseils donnés étant sans danger. Elle estime, en effet, qu'en cas contraire, ils pourraient empêcher les patients "de rechercher une aide médicale appropriée et créer encore plus de pression" sur les services médicaux par la suite.

Par ailleurs, elle pointe du doigt que les gens ne sont pas tous à l'aise avec les nouvelles technologies et qu'ils ne peuvent pas forcément, non plus, s'offrir un assistant vocal intelligent.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : NHS health information available through Amazon's Alexa, Department of Health and Social Care, 10 juillet 2019
Amazon Alexa offering NHS health advice, BBC, 10 juillet 2019