Alcool : faites-vous partie des 5 millions de buveurs excessifs ?
Publié le 10 Mai 2006 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Êtes-vous un consommateur excessif d'alcool ?

On utilise de moins en moins le terme « alcoolique », que l'on réserve aux personnes dont l'excès de boissons est particulièrement visible. En revanche, pour des millions de personnes, leur consommation excessive d'alcool ne se voit pas de l'extérieur (boire trop ne signifie pas être ivre). Et cet excès est très facilement atteint, voire banal : au-delà de 2 verres par jour pour les femmes et de 3 verres pour les hommes. Pourtant, ce seuil moyen à ne pas dépasser, qui a été défini par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), semble de plus en plus révisable à la baisse. Quoi qu'il en soit, il est très utile pour se situer facilement et se rendre compte si l'on a ou non un problème avec l'alcool.

Qui sont ces Français qui boivent trop ?

Ce sont surtout des hommes. Ils consomment plus d'alcool (2,6 verres contre 1,8 en moyenne) et plus souvent que les femmes. Mais les femmes ne sont pas en reste : 20% des hommes et 7% des femmes boivent tous les jours ; et respectivement, 22% et 12% boivent de l'alcool plus de deux fois par semaine. L'ivresse est aussi trois fois plus élevée chez les hommes. Les Français boivent lors des repas. C'est au moment du dîner que le seuil est dépassé dans 80 à 85% des cas ou lors du déjeuner dans 62 à 69% des cas. Les excès se produisent essentiellement le week-end et principalement le samedi. Là encore, l'alcool est essentiellement consommé lors des repas, à domicile et en famille, et non lors de festivités nocturnes. On est bien loin des idées reçues…

Les risques pour la santé, aussi, sont excessifs

L'abus d'alcool conduit à une hausse des risques médicaux, psychiques et sociaux. Avec 45.000 décès, l'alcool est la première cause de mortalité évitable en France, juste après le tabac. L'alcool est à l'origine de 14% des décès masculins (1 homme sur 7) et de 3% des décès féminins (1 femme sur 33). L'alcool contribue à l'apparition de nombreuses maladies (cancers, cirrhoses, troubles mentaux, maladies cardiovasculaires) et est impliqué dans les accidents de la route (dans les accidents du travail aussi) et les violences (homicides, violences conjugales…). L'objectif de la campagne de prévention qui a débuté fin avril est de faire réfléchir les buveurs réguliers excessifs. Un film de 40 secondes sera diffusé jusqu'au 20 mai dans le but de provoquer un déclic psychologique : il n'y a pas que les autres qui ont un problème avec l'alcool. « Au-delà de 3 verres par jour pour les hommes et de 2 verres pour les femmes, l'alcool augmente les risques de cancers, de cirrhoses et de maladie cardiovasculaire. »

Rappel pour les femmes enceintes : " Zéro alcool pendant la grossesse ".

Pour en savoir plus ou pour obtenir de l'aide :Ecoute Alcool 0 811 91 30 30 (Coût d'une communication locale depuis un poste fixe - 7j/7, de 14h à 2h).

Source : Dossier de presse de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), 27 avril 2006.