Alcool : des millions d’années de vie perdues en une année

© Adobe Stock

Le tabac et l'alcool sont responsables de nombreuses maladies chroniques qui limitent l'espérance de vie en bonne santé, d'après une étude australienne.

PUB

On pourrait les considérer comme des drogues, mais légales. Et elles pèsent lourd sur la santé du monde. D'après une étude menée par plusieurs universités australiennes, alcool et tabac sont responsable de nombreuses pathologies invalidantes, sans même compter les décès.

Ces travaux, publiés dans la revue Addiction, estiment que ces deux substances ont considérablement limité l'espérance de vie en bonne santé des consommateurs. Ils chiffrent à 250 millions le nombre d'années perdues. Autrement dit, sans même précipiter le décès, l'alcool et le tabac seraient la cause de maladies chroniques survenant plus tôt qu'à l'ordinaire.

L'alcool, un toxique majeur

Le continent européen, donc la France, figure parmi les principaux concernés. Car cette étude le montre, nous faisons partie des plus gros consommateurs d'alcool et de tabac. Dans le monde, une personne sur cinq a déjà absorbé une boisson alcoolisée dans le mois précédent le questionnaire.

PUB
PUB

Mais en Europe, les records sont battus. En 2015, chaque habitant a consommé, en moyenne, plus de 11 litres. En Europe centrale, ce sont même 12 litres par tête qui sont ingérés.

Le Vieux continent abrite aussi les buveurs les plus investis : 40 à 50 % de la population s'y est imbibée en quantité suffisante pour atteindre l'ébriété. C'est donc sans surprise que, à lui seul, l'alcool  est jugé responsable de 85 millions d'années de vie en bonne santé perdues.

Il faut dire que cette substance est particulièrement délétère pour l'organisme. A l'origine de la plupart des cirrhoses du foie, pouvant évoluer en cancer, l'alcool est aussi impliqué dans la survenue de maladies cardiovasculaires ou neurologiques mais aussi de plusieurs cancers – notamment digestifs. Rien qu'en France, on attribue 50 000 décès annuels à ces boissons.

Les ravages de la cigarette

L'alcool n'est malheureusement pas le seul vice auquel s'adonnent les Européens. Nous sommes aussi très adeptes du tabac. Alors que, dans le monde, une personne sur sept fume, cette estimation grimpe à une personne sur quatre en Europe de l'Est.

Et fumer s'avère particulièrement nocif pour la santé : la cigarette est jugée responsable de la perte de 171 millions d'années de vie en bonne santé. En cause, principalement, les maladies respiratoires comme la BPCO, mais aussi les pathologies cardiovasculaires et les cancers que favorise cette consommation.

"On pourrait estime que, si le tabac et l'alcool avaient été découverts récemment, ils seraient considérés comme des drogues illégales", observe le site d'information du système de santé britannique, NHS Choices. De fait, sur 100 000 personnes, 111 vont mourir d'une cause associée au tabac, 33 d'une pathologie due à l'alcool contre seulement 7 de causes liées à l'usage d'une substance illicite.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés