Les ados, à la frontière du borderline ?

Publié par Jean-Baptiste Magne le Vendredi 22 Octobre 2010 : 15h33
Mis à jour le Jeudi 20 Octobre 2011 : 12h12

L’enfant teste les limites de ses parents, en voulant toujours plus. Plus tard, ce besoin franchit un cap, et pour certains ados, flirter avec les limites devient le seul moyen de se sentir exister. Explications avec Pierre G. Coslin, professeur de psychologie.

PUB

Préambule : le terme «borderline» désigne un trouble de la personnalité grave en psychiatrie. Cette maladie mentale se caractérise par une instabilité émotionnelle. Ici, dans cet article, « borderline » est simplement utilisé pour souligner la façon dont les ados se rapprochent des limites, des frontières qui leur sont imposées.

PsychoEnfants : Pourquoi les ados ont-ils besoin de sortir des cadres et de tester les limites ?

Pierre G. Coslin : Les rapports des enfants avec leurs parents sont hiérarchisés. À la puberté, les changements hormonaux entraînent des réactions en chaîne, bouleversent la morphologie, les repères familiaux et leur rapport à la société. En effet, les ados se sentant plus "capables", plus adultes, ils ne supportent plus cette hiérarchie. Pour moi, c’est une part "normale” de transgression

PUB
PUB

PE. : C’est-à-dire ?

P.G.C. : Si ce n’était pas le cas, les enfants resteraient des enfants, inféodés à leurs parents. La plupart du temps, la transgression débouche sur une transaction pour arriver à une solution plus acceptable pour les deux parties. Mais dans un cas sur sept, la transgression se manifeste autrement, par l’échec scolaire, l’alcool, ou les drogues douces…

Publié par Jean-Baptiste Magne le Vendredi 22 Octobre 2010 : 15h33
Mis à jour le Jeudi 20 Octobre 2011 : 12h12
Source : Psychoenfants
À lire…
Ces ados qui nous font peur
Pierre G. Coslin est professeur de psychologie de l’adolescent à l’université Paris Descartes, et directeur GERPA (Groupe d’Études et de recherches en psychologie de l’adolescent) au sein du LPCP (Laboratoire de psychologie clinique et de psychopathologie) de l’Institut de psychologie.
Il vient de publier Ces adolescents qui nous font peur aux éditions Armand Colin.
PUB
PUB
A lire aussi
Ados : Le syndrome du " parent poule "Publié le 11/08/2008 - 00h00

Au nom de l'amour, elles planifient toutes leurs activités, les abritent de tous les dangers, s'opposent à chacune de leurs sorties à un âge où s'émanciper rime pourtant avec liberté. Dans son dernier ouvrage, Le syndrome de la mère poule, le thérapeute Michael Ungar* aide les parents "...

Ados : ils boivent trop !Publié le 29/12/2010 - 09h49

Nous, les adultes, buvons moins, 10 litres d'alcool pur par an et par habitant, contre 17,7 litres en 1961. Mais nos jeunes ont pris la relève. Ils s’alcoolisent de plus en plus tôt, moins régulièrement, mais dans des quantités plus importantes. S’il rentre complètement saoul, faut-il...

Suicide : repérer l'ado en souffrancePublié le 04/11/2011 - 08h52

Un rapport sur le suicide des préadolescents et des enfants enFrance a été remis en septembre au ministère de la Jeunesse. Une occasion, pourPsychoEnfants, de revenir sur ce fléau qui, derrière les accidents de la route,représente la seconde cause de mortalité chez les jeunes. Entretien avec Marie-France...

Amours d'ados, mode d'emploi spécial parents !Publié le 20/01/2013 - 23h00

L'adolescence est une période souvent déstabilisante pour les parents.Pas évident de voir son "petit bout" grandir et prendre son indépendance !Parmi les grandes étapes de l'adolescence figure la découverte de l'amour. Quelques conseils pour bien gérer cette période délicate…

Plus d'articles