7 conseils pour améliorer les préliminaires, mesdames
Sommaire

Savoir guider son partenaire

Si les préliminaires satisfont si peu, c'est aussi parce qu'en matière de sexualité, les deux partenaires n'ont pas toujours les mêmes envies. "Les hommes ne naissent pas avec le 'gène' des préliminaires, il faut donc les éduquer", explique Alain Héril. "Guider le partenaire est indispensable", confirme Carol Burté.

Il faut donc parler. Pas seulement pendant les parties fines, mais aussi à distance de celles-ci. "De nombreuses personnes ne parlent de leur sexualité que quand ça va mal", déplore Alain Héril. Les couples doivent donc apprendre à parler de leur sexualité sans tabou.

"Il ne s'agit pas de commenter un match de foot, mais dire ce qu'on apprécie est important", indique le sexothérapeute. D'autant que, sans échange, il s'avère bien difficile de savoir ce qui passe dans la tête de l'autre.

Pour y parvenir, chaque personne a ses méthodes. L'essentiel est d'en prendre conscience et de les apprivoiser. Et cela n'est gagné. Selon une enquête Ipsos pour Psychologies Magazine, 97 % des femmes estiment qu'elles peuvent davantage exprimer leurs envies qu'auparavant.

Mais un tiers restent convaincues que ces messieurs conservent l'avantage en la matière. De fait, seules 44 % des sondées osent demander quelque chose lors d'un rapport sexuel. 

C'est d'autant plus dommage que parler peut aussi avoir des vertus érotiques, souligne le Dr Carol Burté. "Pour certaines femmes, raconter quelque chose d'érotique, utiliser des mots crus peut avoir un effet très positif, précise-t-elle. Tout l'objectif, c'est d'arriver à entrer dans l'intimité avec l'autre, d'arriver à partager." 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Les pratiques sexuelles des Françaises, enquête Ifop pour Marianne, juillet 2014
Sexualité : de quoi les Françaises ont-elles vraiment envie ?, enquête Ipsos pour Psychologies Magazine, avril 2014