6 choses à tester au lit avant d'avoir 50 ans
Sommaire

Etre attachée pendant un rapport sexuel

Il est peut-être temps de sortir les menottes ou quelques jouets pour ajouter de la chaleur sous la couette ! Sans entrer dans les ébats torturés de 50 nuances de Grey, sortir de la routine avec une mise en scène peut vite ranimer la flamme.

Pourquoi : "on appelle cela du bondage. Faire l’amour attaché est une pratique qui pimente les ébats d’un couple. Pieds et poings liés, les sensations peuvent être nourries par un sentiment à la fois de vulnérabilité et de domination. En revanche, les cordes et autres accessoires n’ont pas besoin d’être très résistants. L’objectif, c’est juste de maintenir, pas de séquestrer.", explique Patrick Martin. 

Les meilleures positions pour débuter : le missionnaire ou la levrette pour la femme, l’andromaque (la femme sur l’homme) pour un homme attaché.

Avoir une relation sexuelle dans un espace public

Comment s’y prendre : le but est de faire l’amour autrement, dans un autre lieu que le lit conjugal. Et les endroits insolites ne manquent pas : de l'ascenseur à la voiture, dans les toilettes d’un aéroport, au bureau, tout est permis pourvu que vos collègues et les services de police ne vous surprennent pas (il y a un risque d’amende) !

Le mieux : adoptez la tenue adéquate en préférant une jupe ou une robe avec des bas ou des collants si le froid est de mise, car vous aurez besoin de suffisamment d’aisance dans vos mouvements pour faire l’amour où vous voulez et vous pouvez. Pour faire monter la chaleur, pariez sur des dessous coquins. "Jouez sur l’insolite et l’interdit. C’est un gage de retour de flamme amoureuse. Cela pimente beaucoup une vie de couple ou tout simplement une sexualité.", explique Patrick Martin.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Remerciements à Patrick Martin, thérapeute en relation d’aide en région parisienne.