5 étapes pour prendre confiance en soi
Sommaire

5) Agir en passant aux exercices

On ne modifie pas les problèmes de confiance en soi en réfléchissant uniquement, mais en agissant. Une fois établie la liste de toutes les petites situations que l'on a tendance à éviter (ne pas oser demander un renseignement dans la rue, une information à un vendeur, dire non…), il faut planifier des programmes d'entraînement.

Passer aux exercices pratiques

Par exemple, ceux qui n'osent pas déranger les gens peuvent se donner comme objectif d'arrêter tous les jours dix personnes dans la rue pour leur demander le chemin, l'heure ou tout autre renseignement. L'objectif n'est pas d'obtenir le renseignement (on connaît déjà la réponse) mais de se confronter à son angoisse, et de prendre peu à peu l'habitude d'affronter les situations que l'on évite. Cet entraînement est similaire à celui d'un sportif. On débute par des situations faciles, sans difficulté particulière, simplement pour s'échauffer, puis semaine après semaine, on monte un peu la difficulté (pour notre exemple, demander d'abord à des passants qui ont l'air gentil et peu pressés, puis passer à ceux dont l'allure nous impressionne le plus).

Le but n'est pas de réussir forcément les exercices, mais de les faire

Par comparaison, on ne demande pas à un sportif qui s'entraîne de faire le geste parfaitement d'entrée, mais de le répéter régulièrement, inlassablement. Plus la personne multipliera ses petits programmes d'entraînements plus elle progressera. Encore une fois, il ne faut pas commencer par des situations trop difficiles tout de suite. Par exemple, comme il est souvent plus difficile de prendre la parole dans une réunion de travail en présence de personnes qui nous impressionnent qu'au cours d'un repas d'amis, il est recommandé de commencer par des exercices lors d'un repas réunissant des personnes connues : s'entraîner à parler, à poser davantage de questions, puis à relancer les conversations, puis à raconter des histoires, etc.

* Christophe André est médecin psychiatre. Il exerce à l'hôpital Sainte-Anne à Paris et dirige une unité spécialisée dans le traitement des troubles anxieux et phobiques. Enseignant à l'Université Paris X, il est également l'auteur de nombreux ouvrages grand public.

A lire

« Imparfaits, libres et heureux, pratiques de l'estime de soi », Christophe André, éditions Odile Jacob.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :