4 plantes pour soulager les articulations

© Adobe Stock

L’usure du cartilage ou l’altération du liquide articulaire cause une inflammation locale responsable de la douleur, au niveau de l’articulation.  Une atteinte que l’on trouve principalement dans une série de maladies regroupées sous le terme parfois un peu généraliste de « rhumatismes ». Si les médicaments anti inflammatoires calment le plus souvent les douleurs, ils ne peuvent sans risque être employés en permanence, alors que faire lorsque l’on souffre ? Il faut essayer les plantes, très souvent efficaces, rarement toxiques.

PUB

Reine des prés : une plante antidouleur

Reine, elle l’est vraiment : par sa haute taille d’abord, jusqu’à plus d’1,50m, aussi par son parfum enivrant exacerbé au soleil, et reine surtout par l’ensemble de ses propriétés. La Reine des Prés, ou Spirea Ulmaria, a même donné son nom à l’aspirine puisqu’elle contient de l’acide salicylique comme l’aspirine. C’est en cela qu’elle en a sensiblement les mêmes propriétés : anti-inflammatoire, elle sera efficace en cas d’infection virale ou bactérienne. Et anti-inflammatoire, elle soulagera les douleurs articulaires accompagnant une arthrose.

PUB
PUB

On la prend :

  • En boisson, infusion à raison de 40 grammes par litre d’eau bouillante, trois tasses par jour en cure de trois semaines au moins.
  • En application, une infusion qui appliquée localement sous forme de cataplasmes, soulagera également les articulations enflammées.
  • En gélules, en cure de une à plusieurs semaines sur conseil médical.

Cassis : un anti-inflammatoire naturel

Si le Chanoine Kir avait inventé une liqueur médicinale à base de crème de cassis et de vin blanc, cette liqueur est bien apéritive, mais peu médicinale ! Et pourtant le cassis (Ribes Nigrum) mérite mieux, ayant de nombreuses vertus médicinales.

En dehors de ses actions diurétiques, la plante est essentiellement anti-inflammatoire au point d’être surnommé la « cortisone naturelle ». Une action anti-inflammatoire puissante sur les voies urinaires mais surtout sur les articulations.

La plante se prend :

  • en infusion : 50 g de feuilles que l’on met d’abord à tremper dans un litre d’eau froide avant de porter le tout à ébullition, et laisser infuser 10 minutes hors du feu. On en prend trois tasses par jour en cures de trois semaines. On peut ajouter de la reine des prés pour une action renforcée.
  • On trouve également le cassis en gélules et en macérats glycérinés.
Publié le 19 Novembre 2015
Auteur(s) : Dr Jacques Labescat expert en phytothérapie